You are here: Home » campagne électorale » Campagne électorale/ La CEII de Mwali épingle la candidate Hadidja Aboubacar

Campagne électorale/ La CEII de Mwali épingle la candidate Hadidja Aboubacar

Par Faïssoili Abdou

Mme Hadidja Aboubacar Boinariziki, candidate Updc au poste de gouverneur à Mwali
Mme Hadidja Aboubacar Boinariziki, candidate Updc au poste de gouverneur à Mwali

La campagne électorale commence sur les chapeaux de roue à  Mwali. A peine, le coup d’envoi  de la campagne a été donné par le chef de l’Etat et certains candidats se sont lancés dans leur sport favoris : la corruption des électeurs. Ce 20 janvier, Hadidja Aboubacar Boinariziki, épouse du président Ikililou Dhoinine et par ailleurs candidate de l’Updc, parti au pouvoir, pour les élections du gouverneur de Mwali aurait été prise en flagrant délit de corruption des électeurs par la Commission électorale insulaire indépendante (CEII). Elle a été prise les mains dans le ciment, si l’on ose dire…

Dans un communiqué publié à Fomboni, ce 20 janvier, et transmis entre autres aux présidents de la Cour Constitutionnelle, de la Ceni et aux membres de la Commission nationale de lutte contre la corruption (Cnplc), la CEII de Mwali accuse la candidate de bafouer « sciemment les dispositions du code électoral ».

L’organe en charge des élections sur l’île relate deux faits comme preuves de ces accusations. « Ce mercredi 20/01/2016 vers 10 heures, dans le nouveau bâtiment de Comorestelecom certains agents de l’institution en uniforme ont posé soit derrière soit devant les photos de Mme Aboubacar Boinariziki tout en violant les dispositions de l’article 84 du code électoral relatif aux agents publics », lit-on dans ce communiqué signé par Ali Issoufa Boina, président de la CEII de Mohéli.

« Ce même mercredi à 13h, les membres de la CEII-Mohéli ont suivi un camion immatriculé sous le n°864B72 appartenant à la candidate Hadidja Aboubacar Boina Riziki livrant des tonnes de ciment à Hadoudja. Les habitants du quartier ont accueilli le camion par des applaudissements et des cris de joie tout en prononçant le slogan « Shime Maman » », poursuit le communiqué. Ça promet…

La CEII de Mwali s’est engagée « d’organiser des élections libres, transparentes et démocratiques » et aussi de « veiller  sans relâche au respect stricte du code électoral en vigueur ».

Powered by Comores infos