You are here: Home » Actualités » Candidate, Moinaécha Youssouf Djalali est à Moroni

Candidate, Moinaécha Youssouf Djalali est à Moroni

Candidate, Moinaécha Youssouf Djalali est à Moroni

«La Lionne du Hamahamet» dément les rumeurs de non-candidature

Par ARM

     Quand elle en parle, Mme Moinaécha Youssouf Djalali dite «La Présidente» ou «La Lionne du Hamahamet» ou encore «Moinaécha-qui-n’a-pas-peur-du-danger» rit aux éclats et hausse les épaules en signe d’indifférence: «Ce blog d’Ahmed Sambi habitué à débiter des bêtises et des insanités vient de débiter de nouvelles bêtises et insanités sur moi. Il vient d’affirmer sans un début de preuves que je n’avais pas de quoi constituer une caution pour l’élection du chef de l’État en février et avril 2016, et que je me désistais. Si seulement je pouvais connaître les raisons qui poussent ce garçon à se ridiculiser chaque jour par des publications sans queue, ni tête! Je ne vais pas m’étendre sur ma capacité à constituer la caution de ma candidature et à financer ma campagne électorale. Le sujet n’est pas d’actualité. En parler, c’est perdre son temps. Personne ne sera crédible en mentant de la sorte. Je n’appartiens pas à la même catégorie que ce type qui a ruiné notre pays et qui va exhiber son attestation de paiement de caution, en la publiant sur des blogs que personne de sérieux ne prend au sérieux. Ça fait rire parce qu’au moment où ces nouvelles bêtises sont publiées sur ma volonté et ma capacité à aller jusqu’au bout de ma candidature, je suis arrivée aux Comores pour déposer ma candidature et celle de mes colistiers sur les trois îles. Oui, je suis au Comores pour déposer cette candidature qui effraie certains. Contrairement à ce qu’affirment les partisans d’Ahmed Sambi, je suis candidate à l’élection présidentielle, et aucun accord clandestin n’a été conclu pour que le Hamahamet ne présente qu’un candidat. Et si un tel accord clandestin a été conclu je ne sais quand, où et dans quelles conditions politiciennes, je ne suis ni concernée, ni au courant. Et ceux qui débitent des fadaises seront bientôt rattrapés par la réalité et la viabilité de ma candidature, tandis que ceux qui exhibent des chiffons sur des blogs qui n’intéressent personne devront se contenter de nous voir prendre le départ et atteindre la ligne d’arrivée».

     «La Présidente» est arrivée aux Comores ce mardi 15 décembre 2015 en provenance de France via Dubaï, où elle a mené une intense activité politique devant le gotha international et où elle a dit avec flamboyance: «Si je suis élue Présidente des Comores, je vais transformer mon pays en Dubaï de l’océan Indien, et ce ne sont pas des paroles en l’air». Malgré les exhortations de ses partisans, qui voulaient lui réserver un grand accueil à l’Aéroport de Hahaya, elle a tenu à ce que, dans cette première phase, la sobriété et la discrétion soient de mise. C’est ainsi qu’elle a été accueillie à sa descente d’avion par le fidèle des plus fidèles de ses partisans, Mohamed Ahamada dit «Djanilo», l’homme de Marseille, en mission spéciale pour organiser les choses en grand aux Comores. Mme Moinaécha Youssouf Djalali s’explique sur la question: «Chaque chose en son temps. Oui, chaque chose en son temps et faisons les choses de manière professionnelle et raisonnable. Comme on dit chez nous, “quand la fête doit durer jusqu’au matin, il ne faut pas faire de la précipitationˮ. Donc, je ne me précipite pas. Je suis venue déposer ma candidature et superviser le processus lié à celui des candidatures de mes colistiers sur les trois îles indépendantes de notre pays. Quand cela sera fait dans les normes, je vais faire un voyage spécial en France pour constituer la grande délégation 100 personnes qui doit m’accompagner dans notre pays pour passer aux choses sérieuses et de la manière la plus sérieuse. Et quand commencera la campagne électorale, les Comoriens vont sentir la différence dans la présentation de ma candidature et dans la valorisation de mes idées. Je vais révolutionner la manière de faire de la politique dans ce pays, parce que je ne vais mettre en avant que ma sincérité profonde et mon amour sincère pour les Comoriens».

     Pendant que Mme Moinaécha Youssouf Djalali prépare son affaire dans le calme, on apprend qu’Ahmed Sambi, qui voit d’un très mauvais œil la candidature de «La Lionne du Hamahamet», passe de village à village à Anjouan pour «demander des prières» au peuple. Seulement, sa «demande de prières populaires» est rejetée avec virulence et mépris par la population. Le chef du Parti Bidoche et destructeur de l’Hôtel Galawa Beach en a fait l’amère expérience à Bazimini, Bambao-Mtsanga, Hada et dans la région de Sima, où il a été gazé au sens propre du mot, après avoir été conspué par la population. Gazé! Oui, il a été gazé, tant il énerve les Comoriens d’Anjouan, qui ne comprennent pas comment un Anjouanais peut être aussi mauvais et s’entêter uniquement pour empêcher d’autres Anjouanais d’espérer devenir un jour Président de la République. Pour l’instant, Mme Moinaécha Youssouf Djalali ne s’intéresse pas vraiment aux malheurs très bien mérités d’Ahmed Sambi, même si elle ne va pas verser une seule larme sur l’ancien dictateur.

     Quand on passe à sa résidence de Sahara, à Moroni, on est attrapé par le tournis tant sa maison ne désemplit pas. Une véritable ruche d’abeilles. Les partisans venus des quatre coins des Comores sont gonflés à bloc. Ce sont des partisans très motivés. Ceux qui sont en voyage à l’étranger ont un seul mot d’ordre: «Vous ne faites rien en notre absence. Vous nous attendez sagement. Vous n’avez pas le droit de nous faire rater le clou du spectacle». En tout état de cause, une chose est certaine: les Comoriens s’acheminent vers une élection qui fera du bruit. De la part de certains, il y aura la vacuité du discours et les injures, mais la politique finira par tenir ses promesses parce que l’espoir n’est pas mort aux Comores.

Par ARM

Le copier-coller tue la blogosphère comorienne. Cela étant, il est demandé amicalement aux administrateurs des sites Internet et blogs de ne pas reproduire sur leurs médias l’intégralité des articles du site www.lemohelien.com – Il s’agit d’une propriété intellectuelle.

© www.lemohelien.com – Jeudi 17 décembre 2015.

Powered by Comores infos