You are here: Home » Tribune libre » Candidature du « Devoir National » conscientise les communautés comoriennes « all over the world »

Candidature du « Devoir National » conscientise les communautés comoriennes « all over the world »

Le général Salimou ou l’homme qui rassemble et séduit les comoriens de l’intérieur et de l’étranger ! Sa candidature devient une nécessité voire un « devoir national » pour emprunter l’expression du « Partisan Intérêt Général Comores(P.I.G.C) ».
Sur le terrain, le héros de la libération d’Anjouan poursuit ses rencontres avec les citoyens et multiple ses visites de proximités. Il faut dire que c’est dans sa nature d’être proche des humains. Car, Salimou est avant tout, quelqu’un de très humain, ouvert, sociable et sensible aux problèmes de gens.
À l’étranger, ses ténors et mentors serrent les ceintures, peaufinent les idées et se mettent au travail. 
Ainsi, en Guinée Conakry, les jeunes universitaires montent au créneau et créent le congrès des jeunes Salimoustes. C’est une sorte d’agora républicaine où comoriens et comoriennes vivant dans le pays de Sékou Touré, viennent parler politique, s’exprimer pour 2016 et interroger la jeunesse Salimouste. Grosso modo, l’idée est de venir débattre sur les enjeux de ces élections ainsi que l’intérêt porté par la candidature du « devoir national ». Monsieur Abdoulkarim Soilihi Ali de la région Mbadjini, jeune doctorant à l’université, Gamal Abdel Nasser, est à la tête de ce comité. Un jeune cadre qui envie beaucoup de ses collègues de par sa trajectoire professionnelle, sa vision des choses et son militantisme républicain. Il est à noter que la Guinée, reste parmi les premiers pays africains qui ont formé les dirigeants comoriens. Ce n’est donc pas un hasard que le premier congrès des jeunes Salimoustes soit tenu là-bas. 
Madagascar : autre pays dont la candidature du « devoir national » fait des collaborateurs. Les soutiens s’intensifient et beaucoup sont des jeunes visionnaires et passionnés de la nation comorienne. C’est le cas par exemple de Moustakim Ali Abdou de la région de Hambou, étudiant en philosophie à l’université de Madagascar.
Au Maroc, Faissoil Ahmed, étudiant en télécommunication et ex-président des jeunes Mohéliens au Maroc, .réfléchit avec ses coéquipiers sur le lancement officiel de la cellule Jeune de soutien à Général Salimou, candidat providentiel. Au Sénégal, Said Ben Al Hadhur, jeune de Mutsamudu et de la région Mboinkou, patriote dévoué, est l’un des membres du mouvement Salimouste. Il est connu pour son activisme associatif orienté vers l’intérêt général et la cohésion sociale. En Arabie Saoudite, Zoule Ibrahim, exerçant dans le domaine de ressources humaines, continue de faire la promotion du candidat et dialogue avec ses camarades pour la mise en place d’un comité officiel de soutien représentant les communautés comoriennes vivant dans les pays arabes. Il en va de même pour les communautés comoriennes vivant dans les pays anglophones. Madame Abkaria Hassan Adam, de la région Itsandra Hamanvou, jeune étudiante en Anglais au Kenya, est déjà au travail pour ce qui concerne les pays anglophones d’Afrique de l’Est. Aucune surprise de constater des soutiens de tous les horizons géographiques y compris, le monde anglo-saxon. Car, le général Salimou a de quoi à séduire les francophones, les arabophones et les anglophones. Général Salimou est bilingue français-anglais et beaucoup attaché aux pays arabes de par sa culture et son amour aux siens.
Point Hebdo/ Général Salimou.
Fait par LJS
© « Copyright ©2011 AHAMED ZOUBEIRI Hakim. www.habarizacomores.com|(أخبار من جزر القمر) Tous droits réservés.

Powered by Comores infos