You are here: Home » Non classé » Cedac- Mwali I Les maires et les administrateurs communaux formés sur la gouvernance locale

Cedac- Mwali I Les maires et les administrateurs communaux formés sur la gouvernance locale

Société |  11/03/2021 –

image article une

Le président de l’association des maires de Mwali, Badrane Tchake, a tenu à remercier l’ambassade des Etats unis aux Comores (avec résidence à Madagascar) pour l’appui financier qui a permis d’organiser les différentes sessions de formation sur l’ensemble des îles. «Les communes ne peuvent pas se développer sans compétences et une meilleure appropriation des textes», a-t-il précisé.

Après Ngazidja et Ndzuani, la formation des maires et des secrétaires généraux des mairies a eu lieu à Mwali. Lancée mardi dernier à la salle multifonctionnelle de Fomboni, en présence de plusieurs personnalités, notamment le directeur de cabinet du gouverneur de l’île, le coordinateur de l’action gouvernementale, le délégué chargé du bien-être sociale et le président de l’association des maires de Mwali, la formation de trois jours a été dispensée par l’expert national en décentralisation et en développement institutionnel, Anzaouir Ben Alioiou.

Plusieurs discours ont été prononcés à l’occasion, notamment, celui du Délégué en charge du bien-être social, Mohamed El Had Madi, qui, dans son mot de bienvenue, a félicité l’initiative prise par l’Association comorienne pour l’enfance et le développement communautaire (Cedac) de former les maires et les secrétaires généraux des communes. «Cette formation vous permettra d’acquérir des connaissances en vue de bien remplir les missions qui vous sont assignées», a-t-il souligné, sollicitant les participants à être assidus «pour bien assimiler et comprendre les textes régissant les communes».

Les textes régissant les communes

Pour sa part, le président de l’association des maires de Mwali, Badrane Tchake, a tenu à remercier l’ambassade des Etats unis aux Comores (avec résidence à Madagascar) pour l’appui financier qui a permis d’organiser les différentes sessions de formation sur l’ensemble des îles. «Les communes ne peuvent pas se développer sans compétences et une meilleure appropriation des textes», a-t-il précisé.
Financé par le gouvernement américain à hauteur de 40 millions de francs (100 000$) pour une durée d’un an, le projet «Renforcement de la gouvernance locale des communes en Union des Comores», a pour objet, selon son coordinateur, Mohamed Ibrahim, de «contribuer à l’amélioration de la gouvernance locale des communes à travers le renforcement des capacités des élus et des associations», sachant que cette formation reste la principale activité de ce projet.
Souhaitant que les bénéficiaires de cette formation soient «plus renforcés et prêts à continuer le combat du développement et de l’animation de leurs territoires», le coordinateur du projet espère que «le cadre de concertation qui sera mis en place entre les communes et les associations locales constituera un puissant outil de collaboration pour mener à bien le développement local».

Antufati Soidri

Powered by WPeMatico