You are here: Home » Actualité » Célébrer l’Aïd sous une dictature barbare et impitoyable

Célébrer l’Aïd sous une dictature barbare et impitoyable

Célébrer l’Aïd sous une dictature barbare et impitoyable

Assoumani Azali a fait perdre aux fêtes leurs sens et valeur

Par ARM

     Ce mercredi 5 juin 2019, les Comores ont célébré l’Aïd, fête marquant la fin du mois sacré du Ramadan. Nous saisissons cette occasion pour présenter nos meilleurs vœux et nos félicitations à ceux de nos lecteurs et à celles de nos lectrices qui sont de confession musulmane. Que Dieu bénisse et protège vos familles et vos proches ainsi que vous-mêmes.

Mais, souhaiter une bonne fête aux Musulmans des Comores alors qu’ils vivent sous la botte d’un dictateur fou n’a-t-il pas un goût de provocation et d’insensibilité face aux malheurs et deuils dans lesquels vivent les Comoriens aujourd’hui? Mais, que faire d’autre?

En réalité, il fut un temps, personne n’osait profiter des habitudes dépensières propres au mois sacré de Ramadan pour augmenter les prix des marchandises, dont ceux des denrées de première nécessité. Mais, aujourd’hui, face à la faillite morale générale de ce qui tient lieu d’État, les mercantis, s’inspirant des méthodes crapuleuses des plus hautes autorités du pays, volent la population. Comme les autorités volent la population de manière indécente et malsaine, les mercantis les imitent.

Et puis, comment célébrer l’Aïd dans la joie comme cela se faisait jadis quand on déplore un membre de sa famille, un proche, un ami ou une connaissance en prison, sans le moindre motif légal? Les dizaines et dizaines de Comoriens croupissant en prison ou en résidence surveillée pour divergences politiciennes avec le régime politique en place suscitent une telle peine qu’il est impossible de célébrer l’Aïd dans la sérénité et la joie.

Prions pour qu’à la célébration prochaine de l’Aïd El-Kabîr, fête marquant la fin du pèlerinage sur les Lieux Saints de l’Islam, aucune famille comorienne ne soit attristée et endeuillée par la présence de l’un des siens dans une prison pour des raisons politiciennes.

Par ARM

Le copier-coller tue la blogosphère comorienne. Cela étant, il est demandé amicalement aux administrateurs des sites Internet et blogs de ne pas reproduire sur leurs médias l’intégralité des articles du site www.lemohelien.com – Il s’agit d’une propriété intellectuelle.

© www.lemohelien.com – Mercredi 5 juin 2019.

Powered by Comores infos