You are here: Home » Non classé » Centrale photovoltaïque de Pomoni I De l’énergie propre branchée au réseau de la Sonelec

Centrale photovoltaïque de Pomoni I De l’énergie propre branchée au réseau de la Sonelec

Samedi dernier, le président de la République, Azali Assoumani a officiellement procédé au branchement technique de la centrale photovoltaïque de Pomoni au réseau national de la Sonelec. Une première pour le pays puisque jusqu’ici, la Sonelec a toujours utilisé l’énergie thermique. Avec cette centrale, née d’un partenariat du gouvernement et du groupe tanzanien Vigor et construite par des sociétés comoriennes, l’île de Ndzuani, atteint désormais les 6 mégawatts en termes d’énergie.

Le chef de l’Etat, Azali Assoumani et son gouvernement ont procédé, samedi dernier au branchement technique de la centrale photovoltaïque de Pomoni dans la région de Sima au réseau électrique national de la Sonelec. Cette centrale solaire, située dans un terrain de cinq hectares, placée désormais sous la gestion de la Sonelec, va être officiellement inaugurée dans les prochains jours.

Avec ces capacités supplémentaires, Ndzuani a dorénavant 6 mégawatts puisque la centrale a une capacité de quatre mégawatts et couvrira 40% des besoins en électricité de l’île. Pour le ministre de l’Energie, Houmed M’saidie, “le premier avantage de cette centrale est qu’elle va permettre à la Sonelec d’augmenter ses capacités et surtout réduire les coûts d’achat du gasoil.

Les Comores sont désormais entrées dans le mix énergétique, nous allons procurer de l’électricité propre, non-polluant et moins cher”, a-t-il conclu. Il est à savoir que ce n’est pas la première fois que de l’énergie propre est utilisée sur l’île mais le branchement d’une énergie propre au réseau de la Sonelec est bien une première. La centrale de Pomoni est d’ailleurs située aux alentours des centrales hydroélectriques de Bambao et de Lingoni.

Pour rappel, la centrale photovoltaïque de Pomoni a vu le jour grâce à un partenariat entre le gouvernement et le groupe tanzanien Vigor sous le contrôle de la societe française Engie Eps. A noter que ce sont deux sociétés comoriennes qui ont eu la charge de la construction.

Il s’agit de Netisse de Moroni pour le “montage et le câblage électriques” et de la Sck de Anjouan pour ce qui est des “travaux civils et de la logistique”. Au niveau de l’aspect technique “Engie Eps se chargera de gérer les services et la production de l’énergie tandis que la Sonelec s’occupera de la commercialisation”.

Ce pas est une première puisque “le gouvernement projette la construction de deux autres centrales photovoltaïques à Bambao-mtsanga et à Trenani, qui produiront respectivement, 4 et 2 mégawatt, avec un financement de près de 15 millions d’euros”. 

Djalal-eddine M. Moindze

Powered by WPeMatico