You are here: Home » Actualités » Ces faux arbitrages contre les Comores: Tout a été planifié par la CAF pour éliminer les Comores

Ces faux arbitrages contre les Comores: Tout a été planifié par la CAF pour éliminer les Comores

Hier lors de l’émission de Radio Foot Internationale – RFI je faisais part de mes craintes sur les faveurs que voulait octroyer la CAF au camerounais pour apaiser leur colère et se faire pardonner de les avoir enlevé l’organisation de la CAN 2019 à six mois de l’échéance, quitte à bafouer les règles en vigueur.

Comme beaucoup d’entre vous, j’attendais avec impatience l’émission d’aujourd’hui, où le Président de la CAF Ahmad Ahmad devait être l’invité d’Anne Gasnier, pour connaître les éclaircissements sur l’organisation de la #CAN2019 suite à l’annulation de la compétition au Cameroun. Malheureusement le Président n’a pas pu faire le déplacement jusqu’à Paris mais son deuxième Vice-Président, Monsieur Constant Omari a répondu à l’invitation et a répondu aux questions des journalistes et plus particulièrement sur celle qui nous concerne au plus haut point, concernant l’article 92 du règlement qui régit la compétition. Celui-ci stipulant que « si un pays qui a obtenu l’organisation pour le tournoi final de la Coupe d’Afrique des Nations se désiste ou se fait retirer l’organisation, il lui sera infligé, outre les sanctions disciplinaires, une amende…» et le Cameroun devait donc, selon notre compréhension du texte et des précédents cas, être exclu de la compétition. Oui mais voilà…

La réponse du vice-President à été claire. La CAF prend l’option délibérément de piétiner les écrits pour ne pas infliger « Une double peine » au géant du football africain, qui plus est tenant du titre. Tout à donc était réfléchi et pensé pour que le Cameroun, actuel second du groupe B devant les Comores, puisse participer à la CAN 2019. Et lorsqu’un journaliste relève, malgré ce piétinement du règlement, que si les Comores battaient les champions d’Afrique ils seraient éliminés, on a senti le Vice-President de la Confédération Africaine de Football à la fois embarrassé et sûre de son fait, le Cameroun ne pourrait être éliminé. Et si on prête bien l’oreille, tout a été déjà pensé et imaginé pour que les lions indomptables, quoi qu’il arrive, fasse partie des 24 équipes qui se disputeront la Coupe d’Afrique des Nations. Faut-il comprendre, qu’après avoir violé les règles, une victoire des Coelacanthes, seule possibilité d’empêcher la qualification des Lions indomptables, n’est pas envisageable une seule seconde par la CAF? Tous les comoriens ont en mémoire les matchs contre le Ghana et plus récemment contre le Maroc pour se faire une idée sur la réponse.

Comme beaucoup d’entre vous, j’ai horreur de l’injustice. Surtout celle exécutée sciemment, à visage découvert, par les puissants contre les plus faibles. Je ne sais pas quel position va adopter notre Fédération mais j’estime qu’il ne faut pas nous écraser et porter cette affaire jusqu’au Tribunal Arbitral du Sport s’il le faut au nom des Comores mais aussi au nom de toutes celles et de tous ceux qui pensent se battre à armes égales sportivement et administrativement et qui se font toujours avoir par le système des puissants et des magouilles en tout genre. Certains me diront que ce sera un combat déjà perdu. Peut être bien. Mais j’ai la manie de penser « qu’il n’y a que les combats non livrés qui sont perdus d’avance ».
Battons-nous !

Ben Amir Saadi Jri

Powered by Comores infos