You are here: Home » Actualité » Cheikh Salim en pèlerinage en costume d’amoureux

Cheikh Salim en pèlerinage en costume d’amoureux

Cheikh Salim en pèlerinage en costume d’amoureux

Le sinistre sire porte un costume à cœur à La Mecque

Par ARM

       De l’Aéroport de Hahaya à La Mecque via Addis-Abeba, c’est la consternation. Oui, c’est la consternation parce que Cheikh Salim, l’une des nombreuses plaies purulentes de la Cour suprême aux ordres des Comores, a été vu partant en pèlerinage à La Mecque et Médine, et effectuant ledit pèlerinage avec son costume à cœur, son costume d’amoureux. C’est le costume de Doudou chéri que lui a offert Armia Ahmed Ali, autre plaie visqueuse de la même Cour suprême honnie, damnée et maudite, lors de leurs noces, après 31 ans de «copinage». On aurait pu fournir l’effort de comprendre son souci de faire plaisir à celle qui a été sa maîtresse de 31 ans, mais quand il s’agit de Dieu, la pureté et la piété sont de rigueur. Dès lors, le port de son costume avec un gros cœur accompagné d’un «I Love you» en plein pèlerinage à La Mecque et Médine fait désordre. Pour une fois, il aurait dû fournir l’effort de porter le boubou blanc des Musulmans au lieu de sombrer dans les extravagances vestimentaires de son maître, le mort-vivant et «pouvoiriste» polygame fou Assoumani Azali Boinaheri dit Bakapihi, «Le Père qui ne prépare jamais à manger». Mais, ne dit-on pas que «dis-moi qui tu hantes, je te dirai qui tu es» et «qui ressemble s’assemble»?

Par ARM

Le copier-coller tue la blogosphère comorienne. Cela étant, il est demandé amicalement aux administrateurs des sites Internet et blogs de ne pas reproduire sur leurs médias l’intégralité des articles du site www.lemohelien.com – Il s’agit d’une propriété intellectuelle.

© www.lemohelien.com – Vendredi 9 août 2019.

Powered by Comores infos