You are here: Home » Actualité » Chinoiseries pour tuer Comores Télécom pour la Chine

Chinoiseries pour tuer Comores Télécom pour la Chine

Chinoiseries pour tuer Comores Télécom pour la Chine

Assoumani Azali et ses Chinois se partageront son cadavre

Par ARM

       Qui arrêtera la famille Azali Boinaheri dans le Mal absolu, la honte et l’opprobre?

Dieu.

On pense donc à une balle tirée sur la tête du mort-vivant et «pouvoiriste» polygame fou Assoumani Azali Boinaheri dit Bakapihi, «Le Père qui ne prépare jamais à manger».

Qu’on s’en rende compte! On assiste actuellement à la mort de Comores Télécom. Cette mort, horrible, est programmée. Oui, c’est une vraie chronique d’une mort annoncée. Le pauvre Directeur Archimède Ahamada prend directement tous les ordres de la gestion bananière de la société à Bête-Salam. Deux membres de la famille dictatoriale préparent cette mort annoncée. D’une part, Monsieur Neveu, Idaroussi Hamadi dit «Tonton-m’a-dit», secrétaire général du gouvernement, et d’autre part, Monsieur Fils, Nour El Fatah, le fils mendiant du «concubinocrate» Assoumani Azali Boinaheri. Ce couple maudit gère de manière apocalyptique la société à distance. On se demande alors pourquoi Archimède Ahamada accepte de s’exposer de la sorte.

Des contrats de pure complaisance sont signés à tour de bras au détriment de Comores Télécom. La vérité est simple. Nour El Fatah, le fils mendiant d’argent de carburant pour sa voiture, et son cousin «Tonton-m’a-dit», ont décidé de tuer Comores Télécom. Ils font tout pour ruiner la société d’État par une gestion opaque et bananière, d’une part, mais surtout en obligeant Archimède Ahamada à emprunter 80 millions de dollars auprès des Chinois, d’autre part. Ils veulent rendre le passif exigible supérieur à l’actif disponible de la société. C’est la faillite commandée. C’est de la démence!

Le clan Azali Boinaheri veut, en fin de compte, la faillite de la société pour la céder à ces mêmes Chinois pour un franc symbolique. Voilà le tour de passe-passe. Oumara Mgomri a été viré parce qu’il aurait lancé le Mobile Money sans l’aval du gouvernement. Cette affirmation est entièrement fausse: le gouvernement et la Banque centrale des Comores (BCC) avaient, chacun pour sa part, donné son accord. Ce projet de Mobile Money allait rendre Comores Télécom compétitive contre Telma, alors qu’il faut tuer Comores Télécom.

Chose étonnante, alors que Oumara Mgomri a été livré aux chiens et limogé, Telma a, dans la foulée, lancé son Mobile Money. Il ne fallait pas faire de l’ombre à Telma puisque Comores Télécom doit mourir de sa plus belle mort. Du reste, dans le cahier de charges du lancement de l’appel d’offres pour la licence d’exploitation d’un second opérateur téléphonique, il est clairement écrit que 20% du capital devrait être réservé à des Comoriens. Qui détient à l’heure actuelle ces 20%? Comme par hasard, c’est la famille Azali Boinaheri tout naturellement. La famille dictatoriale récupère ces 20% dans Telma et organise parallèlement la faillite de Comores Télécom pour vendre cette société à des amis chinois qui vont céder à la famille Azali Boinaheri 20% de la nouvelle société qui remplacera Comores Télécom. C’est une chinoiserie, quoi…

Ainsi, de par le «génie» de la famille dictatoriale, cette famille prédatrice récupérera-t-elle 40% de l’activité globale de la téléphonie aux Comores, comme aux temps où seuls les téléphones portables qui étaient compatibles avec la puce de Comores Télécom étaient ceux vendus par la voleuse Ambari Darouèche, la première épouse du dictateur fou de Mitsoudjé, de sinistre mémoire. Voilà comment faire émerger une famille dictatoriale.

Il faut plaindre les employés de Comores Télécom, qui vont, inéluctablement, être renvoyés. Force est de constater que l’intrusion de la Chine Populaire dans notre pays, francophone et francophile, est une hérésie criminelle, un crime odieux.

Par ARM

Le copier-coller tue la blogosphère comorienne. Cela étant, il est demandé amicalement aux administrateurs des sites Internet et blogs de ne pas reproduire sur leurs médias l’intégralité des articles du site www.lemohelien.com – Il s’agit d’une propriété intellectuelle.

© www.lemohelien.com – Mardi 25 juin 2019.

Powered by Comores infos