You are here: Home » OPINION » Chronique de la semaine : Monsieur le Président, où êtes-vous ? Retour sur l’escapade de trois jours de Ikililou Dhoinine dans la Grande île

Chronique de la semaine : Monsieur le Président, où êtes-vous ? Retour sur l’escapade de trois jours de Ikililou Dhoinine dans la Grande île

Qui va récolter ou plutôt, qui ne va pas ramasser ce que Monsieur le président Ikililou Dhoinine a semé ou est en train de semer ? Personne n’aurait imaginé qu’après le 21 février 2016, l’agenda du désormais futur ancien président de l’Union des Comores serait aussi parleur, tel qu’il l’est avec l’escapade de trois jours du président courtisé par une vingtaine de personnalités du pouvoir en déplacement dans l’île rouge. Ikililou Dhoinine accompagné d’une forte délégation est actuellement à Madagascar où il a été accueilli par son homologue malgache, Hery Rajaonarimampianina. Mais qui sont ces personnalités accompagnant le président ? Ce voyage, relève-t-il vraiment de la norme ? Pourquoi un tel déplacement dans une si période critique ? Quel regard du Comorien sur cette sortie présidentielle ? Le sommet prochain de la Francophonie organisé à Madagascar justifierait-il cette escapade présidentielle ?

Mais bon voilà, dans ce pays de toutes les possibilités, le président de la République échappe à la vigilance vaine du peuple des Comores qui, jusqu’ici trouverait normale cette ballade officielle malgré le climat tendu dans le pays après le 21 février. Du coup, la porte est grand ouverte à notre délégation composée selon les médias malgache de plusieurs hommes d’affaires derrière le président et sa femme elle-même candidate au gouvernorat de Mohéli. Si, l’évènement passe inaperçu pour les peuple des Comores, je ne me prive pas d’en souligner le caractère rarissime car, Monsieur le Président, vous devriez rester à la maison car il y a de quoi à vous inquiéter en ces moments pour la stabilité, la paix et l’avenir du pays, de votre pays.

On ne sait pas ce que Monsieur le président pense de l’actualité du pays, un pays pris dans les tenailles postélectorales mouvementées. Après tout, son cheval de combat serait la CENI dont il a lui-même choisi les membres. Sauf que sa Coccinelle Elémentaire Nautique Indépendante, cette petite bête à bon Dieu n’a pas joué son rôle de sauver ni les honneurs du Président ni les horreurs des dents tranchantes du pouvoir sensé resté distinct à l’égard du mécanisme électoral.

Le Président est finalement présidé par ses Vices et vertus de ses ministres jusqu’à la dernière minute de son quinquennat. Il est dépassé par les évènements, et ce voyage dans la grande île lui sert de repli. Msaidié, le vice et alors Candidat aux élections truquées fait partie de la délégation. Leur temps est compté, leur saut dans l’île rouge leur permet de ratifier le contrat entre l’Etat comorien et Telma, le géant malgache des télécommunications. Fidèle à sa conduite, Monsieur le Président dira toujours OUI à Mamadou, à Boléro pendant que de nombreux intellectuels, hommes et femmes se verront bientôt éjecter malgré eux du navire que Mamadou et consorts ont déjà pris à une destination inconnue ! Si certains vont pouvoir s’accrocher à ce boutre affrété, d’autres plus dégoûtants comme des lapins ont su négocier leur lendemains paisibles et nous regarderont couler doucement, tout doucement à l’exemple de Boléro, le désormais Secrétaire Général de la COI.

Monsieur le Président, soyez fier de vous, pour avoir accompli votre mission sans brillance. Bravo Monsieur le président pour ce travail accompli sacrifiant les jeux des îles de 2019 pour avorter la dynamique de nos athlètes ayant fait de leurs droits et devoirs une revanche des humiliés très réussie à Port-Louis en 2015.

Powered by Comores infos