You are here: Home » Non classé » Citoyenneté économique I Toujours pas de calendrier pour la tenue du procès

Citoyenneté économique I Toujours pas de calendrier pour la tenue du procès

Société |  22/10/2020 –

image article une

Outre l’ancien président Ahmed Abdallah Sambi, cette affaire de détournement des fonds présumés du programme de la citoyenneté économique concerne plusieurs personnalités politiques dont l’ancien président Ikililou Dhoinine, les anciens vice-présidents, Mohamed Ali Soilihi et Nourdine Bourhane, les anciens ministres Ibrahima Mhoumadi Sidi et M’madi Ali, l’ancien directeur général de la police, Hair El-karim Hilali, un certain Bacar Houmadi, entre autres.

Trois mois après l’annonce de la fin de l’instruction et la tenue imminente du procès sur l’affaire de détournement des fonds prsumés de la citoyenneté économique, aucune date n’est toujours pas fixée pour l’audience. En dehors des déclarations du parquet, aucun calendrier n’a été établi et l’espoir d’une audience avant la fin de l’année s’effrite. Interrogé sur ce retard, le parquet n’a donné aucune réponse.

Du côté des proches des personnes citées dans cette affaire, l’attente commence à devenir insoutenable. Interrogé sur cette attente, Me Mahamoudou Ahamada, avocat de l’ancien président a préféré ne rien dire, tout en lâchant que rien n’évolue. “Depuis le 20 avril 2019 jusqu’à présent aucun acte n’a été posé sur ce dossier”.
Au sujet de l’évolution de cette procédure engagée depuis plus de deux ans, l’avocat, qui ne voulait rien dire a fini par ajouter que depuis le mois février dernier, “une ordonnance a été rendue et communiquée afin de permettre au parquet de prendre ses réquisitions, mais rien n’a été fait”.
Pour l’avocat, cette situation constitue “une autre violation du code de procédure pénale applicable au pays. Ce texte mentionne que si une détention provisoire est ordonnée dans le dossier, les réquisitions du parquet doivent intervenir dans le mois suivant. Or, depuis le mois de février, il s’est écoulé plusieurs mois sans que les réquisitions du parquet soient rendues”.

Outre l’ancien président Ahmed Abdallah Sambi, cette affaire de détournement des fonds présumés du programme de la citoyenneté économique concerne plusieurs personnalités politiques dont l’ancien président Ikililou Dhoinine, l’ancien vice-président, Nourdine Bourhane, les anciens ministres Ibourahima Mhoumadi Sidi et M’madi Ali, l’ancien directeur général de la police, Hair Elkarim Hilali, un certain Bacar Houmadi. D’autres personnes sont citées dans cette affaire comme l’ancien député Mohamed Bacar Dossar. Abou Achirafi Ali, aujourd’hui député et Zoubeir Ahmed Soufiane, ancien ambassadeur aux Emirats arabes-unis ont été également cités dans le dossier

Alwatwan

Powered by WPeMatico