You are here: Home » Actualités » Coelacanthe : le Gombessa-mamédjamou dans les mailles du filet des pécheurs anjouanais

Coelacanthe : le Gombessa-mamédjamou dans les mailles du filet des pécheurs anjouanais

Coelacanthe : le Gombessa-mamédjamou dans les mailles du filet des pécheurs anjouanais

Le cœlacanthe ou gombessa en Comoriens a été pêché par des pêcheurs comoriens au large de l’ile d’Anjouan.  Ce poisson préhistorique, longtemps considéré comme disparu est devenu l’emblème des Comores depuis le début des années 70 où, il a été pris dans les mailles du filet de M.MZIMBA Assoumani dans la ville de Hahaya. Alors aujourd’hui la prise de pêcheurs anjouanais doit rester un symbole pour nos enfants et les futures générations. Au-delà du tollé général suscité par cette pêche particulière au sein de la population de Mutsamudu  , avant hier dans l’Île d’Anjouan, il revient aux autorités comoriennes de créer le musée du Gombessa , de même que l’équipe national de foot doit poser avec ce poisson mythique afin de fédérer les comoriens autour de nos ressources.
Par ailleurs la polémique est née chez les pêcheurs lorsqu’on leur à signifier que le mamédjamou est une espèce protégée : » nous n’étions au courant de rien et quand le poisson a mordu, on a pensé que c’était une bonne prise. Quand on l’a remonté et c’est là qu’on a compris qu’i s’agissait d’un cœlacanthe » a déclaré un des pêcheurs. Une question se pose : comment ce poisson est-il protégé et par qui? Aucune procédure légale et juridique n’est prévenue pour ce type de situation. Les autorités locales ne savent pas comment réagir puisqu’il y a un vide juridique. Mbadakomé

Powered by Comores infos