You are here: Home » Actualités » Commune de Moroni : Mustapha Chamsoudine rend son tablier

Commune de Moroni : Mustapha Chamsoudine rend son tablier

Le premier adjoint au maire de la commune de Moroni, Dada Mustapha Chamsoudine, vient de rendre son tablier. Il a rendu publique sa démission hier, jeudi 30 mars, au cours d’une conférence de presse.

Commune de Moroni : Mustapha Chamsoudine rend son tablier

Deux jours plus tôt, mardi dans un courrier adressé au préfet du centre, il n’a pas ménagé le ministre de l’Intérieur. «La nomination de Mohamed Daoudou au poste de ministre de l’Intérieur devait logiquement entrainer une délégation de pouvoir et de signature au premier adjoint, ce dernier devient ainsi maire de la commune. Malheureusement, le ministre de l’intérieur continue à mener son rôle de maire malgré sa nomination», écrit-il.
 
Il n’a pas manqué non plus de revenir sur les actions qu’il a pu mettre en place en tant que premier adjoint-maire. «La réalisation de ces quelques actions sont souvent au prix d’un bras de fer entre le ministre de l’Intérieur lui-même, qui intervient à contre-courant de mes décisions et de mes actions, à l’exemple de la lutte contre les conteneurs et les cabanons sur les bords de routes que le ministre est venu contrarier, ou aussi le staff de l’administration de la mairie, recruté par lui-même dont certains refusent de m’obéir et font tout pour bloquer mes initiatives», peut-on lire dans cette lettre incendiaire.
 
Au sujet de l’absence d’autorité du premier adjoint-maire sur ses collaborateurs, Mustapha Chamsoudine a déclaré que la majorité ne lui était pas acquise et qu’il était difficile de diriger la mairie dans ces conditions. «Je ne pouvais rien faire contre la mauvaise gestion. Le secrétaire général de la mairie me mettait régulièrement des bâtons dans la roue ; j’ai été écarté du jeu. Il collaborait directement avec le ministre de l’Intérieur, il ne respectait pas mes ordres», a-t-il déclaré aux journalistes.
 
Ce départ précipité du premier adjoint-maire laisse un vide car «Mustapha Chamsoudine était celui qui était régulièrement présent à la mairie», déplore un administré. Pour l’Association des maires de Ngazidja, cette démission pose un sérieux problème de signature. Djoumoi Abdallah estime que «le conseil municipal doit se réunir rapidement pour élire l’adjoint au maire qui manque». Et de préciser que, conformément à la loi, ce vote doit se dérouler en présence de la commission électorale. 
Mariata Moussa
Alwatwan

Powered by Comores infos