You are here: Home » Uncategorized » Communiqué de presse relatif à la situation à Anjouan

Communiqué de presse relatif à la situation à Anjouan

Communiqué de presse relatif à la situation à Anjouan

Cessons les armes et engageons un vrai dialogue inter-comorien inclusif

Par Ahmed Nassuf, Mouvement des Jeunes Avertis (MOJA)

     Le Mouvement des Jeunes Avertis (MOJA) suit avec désarroi l’évolution de la situation politique en Union des Comores et souhaite que le pays vive dans un climat de fraternité durable. Depuis lundi 15 octobre 2018, notre pays en particulier Anjouan vit dans un climat de calvaire suite aux événements qui se déroulent actuellement.

Des assises à l’annonce des élections anticipées de 2019 en passant par le verrouillage de la Cour constitutionnelle, voire sa disparition, la mise en quarantaine de l’Assemblée nationale, la fermeture des radios, les emprisonnements, la disparition de l’autonomie des îles…, le climat politique du pays s’avérait inquiétant et se trouve aujourd’hui dans des conditions douloureuses et incertaines.

Face à cette situation dramatique, le MOJA suscite toutes les différentes couches de la nation, acteurs politiques (gouvernants et opposants), sages et société civile, de mener une politique d’apaisement et de responsabilité pour sauvegarder la fraternité dans la paix. La paix est notre sécurité. Cette sécurité suppose le respect des institutions républicaines comme le proclamait Barack Obama lors de son allocution le 11 juillet 2009 à Accra (Ghana): «L’Afrique n’a pas besoin d’hommes forts, mais d’institutions fortes». Il a poussé sa logique en montrant que les élections ne sont pas toute la démocratie: «Il faut voir ce qui se passe entre les scrutins» et «ceux qui se servent des coups d’État ou qui modifient les Constitutions pour rester au pouvoir». L’ancien Président des États-Unis avait ajouté: «Les intéressés auront compris». Cela nous doit faire réfléchir car rien n’est trop tard pour bien faire pour ne pas plonger le pays dans une situation chaotique.

Ainsi, le mouvement des jeunes avertis préconise-t-il ce qui suit:

–        Le retour des institutions républicaines sur les bases de la Constitution du 23 décembre 2001 car la force ne serait jamais une solution, étant donné que le sang est le mauvais témoin de l’humanité.

–        L’ensemble de la population comorienne à entreprendre des actions non-violentes et citoyennes.

–        La relance des vraies assises nationales qui se baseront sur la vérité, la justice et la réconciliation

–        La communauté internationale (Organisation internationale de la Francophonie, ONU, Union européenne, Union africaine,…) doit agir très rapidement, en prenant des sanctions ciblées et fermes contre les acteurs qui ont contribué de près ou de loin à l’impasse et au chaos auxquels notre pays est confronté aujourd’hui.

–        L’unité et la solidarité des leaders et acteurs de la société civile comorienne dans toute sa diversité afin d’être une troisième voie pour faire sortir notre pays dans l’impasse.

–        La libération de tous les détenus politiques afin qu’ils participent à un dialogue inter-comorien pour préserver l’unité, la solidarité et le développement de notre pays.

Vive l’Union des Comores dans la paix et la stabilité.

Moroni, le 17 octobre 2018

Mouvement des Jeunes avertis

www.lemohelien.com – Vendredi 19 octobre 2018.

Powered by Comores infos