You are here: Home » Actualités » Communiqué Jeunesse JUWA-PEC

Communiqué Jeunesse JUWA-PEC

 
Communiqué Jeunesse JUWA-PEC
 
Communiqué Jeunesse JUWA-PEC
 
Élections Présidentielles 2016 : Vers un détournement du suffrage universel par le pouvoir

A un mois des primaires présidentielles, la panique ne cesse de gagner Mohamed Ali Soilih alias Mamadou et consorts.

La sérénité crânement affichée il y a quelques semaines a laissé place à l’affolement, car, malgré l’arsenal  financier déployé et les pressions multiples exercées sur le personnel de l’administration publique, l’argent du contribuable dévalisé et distribué aux copains et autres coquins, les nominations fantaisistes à coup d’arrêtés et de décrets, la mayonnaise ne prend pas.
Mais comment les bourreaux de la nation, lestés d’un bilan aussi catastrophique et dont les candidats sont les plus mauvais garçons de la République (dixit ARM), peuvent-ils obtenir la confiance de ses victimes?
Comment une population affamée pour laquelle l’accès au service public de base telles que l’eau, l’électricité, l’éducation et la santé est problématique, pourrait-elle accepter de fonder l’espoir du changement avec l’équipe du mangement?
Conscients de la sanction qui les attend, le trio de choc composés de Mamadou, son vice-président Msaidié et Boléro multiplient les réunions et les conciliabules, pour arrêter la démarche à tenir face à la cuisante défaite qui se profile.
La dernière en date tenue à Beit-Salam sous le patronage du laborantin, l’homme des basses et sombres manipulations, spécialiste des coups tordus, la décision a été prise de brasser les manœuvres les plus viles pour empêcher le candidat de l’alliance JUWA-PEC, Me Fahmi Saïd Ibrahim, de se trouver parmi les 3 candidats retenus dans les primaires, car tous les observateurs s’accordent à dire que cela lui ouvrira sans doute aucun le chemin de Beit-Salam.
Le laborantin, qui s’autopromeut depuis un certain moment Sg de la COI pour forcer la main d’Iki, qui a organisé en sous-marin le boycott de l’organisation des jeux des Iles par les Comores au profit de Maurice, entre autres, est toujours à la manœuvre.
Face au climat malsain de guerre civile que le pouvoir en place veut installer et qui met en danger la paix civile, nous appelons la population à la vigilance pour refuser toutes formes de manipulation ou de provocation.
Nous appelons l’Armée Nationale de Développement  à la responsabilité et à la neutralité républicaine, et résister aux manœuvres du pouvoir en place pour jouer son rôle de sécurisation et de garant de la concorde civile.
Nous appelons enfin le président Ikililou Dhoinine et ses candidats à respecter l’expression du suffrage populaire, à éviter toute provocation de nature à remettre en cause la paix et l’unité du pays, sans quoi ils répondront de leurs forfaits devant les tribunaux nationaux ou internationaux.

Jeunesse JUWA-PEC

Moroni, le 15 janvier 2016

Mbadakome

 

Powered by Comores infos