You are here: Home » POLITIQUE » COMORES. ELECTIONS 2016 : 37 ANS DE POLITIQUES MENSONGES ET IMPUNITÉS

COMORES. ELECTIONS 2016 : 37 ANS DE POLITIQUES MENSONGES ET IMPUNITÉS

(1ère Partie):

Dans quelques mois l’actuel président Comorien (Ikililou Dhoinini) va finir son mandat (de 5 ans) et les Comoriens doivent se présenter (en Avril 2016) aux urnes pour  » élire  » leur prochain président.

Le moins qu’on puisse dire, est que, comme en 2006, le peuple Comorien avait (à tort) cru que le Président Ikililou allait faire mieux que les autres précédents. Qu’il allait mettre d’aplomb le pays, appauvri et très traumatisé voire martyrisé. Avec des politiques d’abandon, et de haute trahison nationale. On avait cru, qu’avec les précédents présidents, notamment son prédécesseur, le peuple Comorien croyait avoir touché le fond.

Mais ce peuple était loin d’imaginer que le plus dramatique, ignoble, abjecte, et pire était devant lui. Force est donc de constater que le  » remède  » fut plus grave, dangereux que la maladie… De toute son histoire, les Comores n’ont jamais aussi étaient par terre, que ces 10 dernières années, jamais. 37 ans d’un fiasco politique, une trahison nationale érigée en système de gouvernement. Certes, il reviendra aux historiens, journalistes, politologues de retracer les bilans négatifs de cette période opaque de l’histoire de notre peuple. N’empêche qu’on peut dire :

Sur le plan économique : Aucun régime n’a pu sortir notre pays, du marasme économique, aucun programme, une gestion calamiteuse et crapuleuse des deniers de l’état, donc du peuple.

Ces 10 dernières années, la corruption, les détournements de l’argent public, ont atteint un stade jamais connu de toute notre histoire. On a bradé les secteurs publics aux étrangers les plus offrants, au détriment des opérateurs nationaux. Et une castre, oligarchie voire un seul ministre est aux commandes de cette Braderie des biens nationaux pour son compte personne, clanique, pour ne pas dire familiale.

Sur le plan social : Le traumatisme est très profond chez le Comorien, le citoyen lambda. La crise, la pauvreté, le chômage, (notamment des jeunes), absence d’espoir et perspective, ont atteint des niveaux jamais égalés. etc..

Sur le plan Morale : D’abord, en arrivant au pouvoir l’actuel président (Ikililou) avait juré de lutter contre la corruption (comme l’avait dit aussi son prédécesseur)… Mais 10 ans après (2 fois 5) comme on dit ici chez nous, l’un et l’autre nous ont fait des promesses d’un IVROGNE.. Non seulement, ils n’ont pas éradiquer la corruption, les vols des biens du peuple, mais ils l’ont multiplié par 60.. Et à ce jour, 5 ans après, on ne connait pas les 4 X 4 ou maisons, comptent en banque, saisie par ce pseudo commission anti-corruption d’Ikililou. Quand on nous a annoncé que  » ce régime est le relais qui rassure,  » alors, sur ce domaine, la mission est plus qu’accomplie.

Le peuple Comorien a atteint une pauvreté jusqu’à là, inconnue. A tel point qu’il existe à la capitale, des Comoriens qui font la manche dans les rues… Incroyable ! Et surtout inadmissible. A se demander que, s’il n’y avait pas l’apport financier de la Diaspora (de France) aux familles et le reste, que serait advenu ce pays ?

Pendant que des politicards véreux roulent sur de l’OR, les biens de ces mendiants de rues.. Des milliards et des centaines de Milliards de FC, détournés au profit des voyous, des criminels en boubou ou col blanc. Des Milliards qui entretiennent la grande misère. Sommes arriver à un stade que ce crime est tout simplement banalisé voire constitue un sport national par ces vampires, ces pourritures qui assassinent tout un peuple avec délectation. Les mafieux, prédateurs se reproduisent à une vitesse incroyable, stupéfiante, et inondent le pays de leurs progénitures, prêts à prendre la place de leurs pères biologiques, ou spirituels. Le pays se vide de sa population tous les jours. C’est le sauve qui peut.

Les Comores font partie des pays du monde qui a plus des terroristes, des assassins, des trafiquants de drogues, par la nationalité Comorienne vendue par l’État (sous prétexte de citoyenneté  » économique « )… Le pavillon national : Mer et Aérien Comorien vendus à des trafiquants de toutes sortes. En 2009 notre pays est classé par l’institution Internationale ; Transparency internationale comme le pays le plus Corrompu de l’Océan Indien..(sous un Turban Vert)..

Le développement à très grande échelle et jamais connu, de la criminalité, banditisme, violence, violations de nos valeurs.. Un développement inacceptable, préoccupante de toutes formes de Prostitutions, à tel point que, pour beaucoup d’étranger, les Comores sont devenus un paradis sexuel à bas coûts pour les étrangers… Des « filles faciles ». Je passe l’éponge sur les Luwati y compris au sommet de l’Etat. Sans oublier plus de 10 000 Comoriens morts pour rejoindre une partie de leur pays. (Maoré)…. L’immigration préoccupante, avec une hémorragie Nationale.

Sur le plan politique : Depuis 37 ans, l’indépendance des Comores est vidée de sa substance, le pays est sous la botte de l’impérialisme, néocolonialisme Français, est de la manière la plus arrogante. Le pacte colonial est remis à jour depuis plus de 3 décades… Me souvenant de cette belle chanson Comorienne (D’anjouan) des années 80 : Mzugu Assifagna tout… Nawasi Risiwona tout, Na Risifa tout…etc.. On n’a à la tête de l’Etat des incapables, irresponsables, incompétents et pire, des vendus
à l’étranger… Lesquelles, il faudrait (selon certains) du Viagra contre leurs Impuissance, ou qu’ils mettent des préservatifs contre la Corruption.

Impunité criminelle : L’impunité règne de partout, qui est devenu plus criminelle. On emprisonne le voleur de cabris, tomates, on laisse la liberté aux voleurs des milliards de FC des deniers publics…. Un grand voleur d’Etat qui a vendu plus de 600 passeports Comoriens à des étrangers, avec plus de 24 000 Euros l’unité (faites le calcul)… Est en liberté, voire aujourd’hui  » député « . etc..

C’est dans ce contexte, ce tableau lugubre, que des pseudos élections présidentielles allaient se déroulaient aux Comores dans quelques mois (Avril 2016)…

DES ELECTIONS POURQUOI FAIRE ?

Depuis plus de 20 ans, je pose à chaque fois cette question. Il suffit de lire plus haut. Et depuis peu, nous assistons ici et là, des candidats, lesquels sont tristement connus par le peuple Comorien, par les massacres qu’ils ont commis à la tête de l’Etat contre le peuple Comorien. Des candidats qui ont gagné leurs diplômes, médailles, galons, et beaucoup d’argent, avec le
système politique mafieux qu’ils ont servi et défendus. Ceux aujourd’hui, qui nous promettent monde et merveilles, on n’est en droit de leur posé cette question : Pourquoi n’ont-ils pas fait hier, ce qu’ils promettent aujourd’hui ?

Il est plus qu’évident, que sans l’impunité (citée plus haut) avec des crimes économique abominable, ils ne pourraient mêmes pas être admis dans les gangs de nos quartiers Nord ici. Ou prétendre être le président de nos associations (loi 1901) encore moins chef de village. Avec les pillages économiques, la façon dont ils ont saigné à blanc ce peuple, sans la protection de l’Etat et gouvernement, ils seraient en train de moisir en prison, et au mieux. (A SUIVRE. Continuons).

Marseille le vendredi 11 Septembre 2015.

Salim Ahamada.

Ouvrier chauffeur Routier.
• •

Cet article COMORES. ELECTIONS 2016 : 37 ANS DE POLITIQUES MENSONGES ET IMPUNITÉS est apparu en premier sur VIDÉOS-INFOS-FOUMBOUNI.

Powered by Comores infos