You are here: Home » Actualités » Comores : L’Union européenne ferme le robinet , l’émergence est en panne sèche

Comores : L’Union européenne ferme le robinet , l’émergence est en panne sèche

 Comores : L’Union européenne ferme le robinet ,  l’émergence est en  panne sècheZe duwa zinu zowana bo wandru!
 
Pour devenir un bon dictateur reconnu, il ne faut pas avoir la langue pendue et les présidents Paul Biya du Cameroun, Mousseveni de l’Uganda , Ali BONGO du Gabon , Idriss Deby du Tchad, Sasou Nguesso  en savent quelque chose car ils restent malgré leur dictature féroce, des principaux collaborateurs de l’union européenne contrairement à la jeune dictature comorienne qui a du mal à jouer le faux semblant.

En effet le 17 octobre dernier, la délégation de l’union européenne auprès de la république de Madagascar et de l’union des Comores a rejeté la demande de financement destiné à la réfection des infrastructures routières. Les raisons évoquées sont : « les incertitudes existantes au niveau du gouvernement comorien sur sa volonté à réformer la justice, à lutter contre la corruption, au rétablissement de la cour constitutionnel et au niveau des infrastructures à mettre en place un mécanisme de financement de l’entretien ».
Au-delà de toute espérance le président Azali qui veut s’accrocher cout que cout au pouvoir par les tortures, les violations des institutions, des droits de l’homme et de la démocratie, vient de heurter sa première panne sèche. Il ne peut financer ses élections, ni ses grands projets d’émergence et il n’est plus impossible que d’autres institutions internationales et d’autres pays amis des Comores n’emboitent pas le pas à l’union européenne. Pour se donner bonne conscience et espoir, le ministre de l’intérieur  a déclaré qu’un pays ami qui veut garder l’anonymat, serait prêt à financer les élections.
Mais de quel pays ami s’agit-il ? Est-ce la monarchie du golf qui vient d’inventer la recette du kebab humain ou bien la mafia des faux billets comme en 2002 ?
Mbadakome

Powered by Comores infos