You are here: Home » Non classé » Conseil de l’Ordre des avocats I Un vote partiel dans deux mois pour remplacer Me Ahamada Mahamoudou

Conseil de l’Ordre des avocats I Un vote partiel dans deux mois pour remplacer Me Ahamada Mahamoudou

Société |  29/12/2020 –

image article une

Le bâtonnier de l’Ordre des avocats, Me Abdouloihabi Mohamed, annonce la tenue d’un vote aux fins de parer au vide laissé par Me Mahamoudou Ahamada. Ce dernier a annoncé sa “démission aux fonctions de membre du Conseil de l’Ordre des avocats près la Cour d’Appel de Moroni avec effet immédiat”, d’après sa lettre datant du 27 décembre 2020 et adressé au bâtonnier.

Le bâtonnier de l’Ordre des avocats, Me Abdouloihabi Mohamed, a annoncé hier après-midi au cours d’une séance extraordinaire l’organisation d’un vote partiel d’ici 60 jours pour choisir le remplaçant de Me Ahamada Mahamoudou qui vient de quitter le Conseil fraichement installé. “Je me permets de vous adresser comme annoncé dans mes messages, ma démission aux fonctions de membre du conseil de l’ordre des avocats auprès de la Cour d’Appel de Moroni avec effet immédiat,” a écrit Me Ahamada Mahamoudou dans une lettre envoyée au bâtonnier Me Abdouloihabi Mohamed.

Ce dernier “a noté avec regret” l’acte posé par Me Ahamada Mahamoudou et “estime qu’il fallait, pour le respect de la libre volonté exprimée par l’intéressé, en prendre acte et lui notifier par conséquent, et ce par les mêmes voies de correspondance, la délibération prise à cet effet”. “Le conseil de l’ordre tient à souligner qu’en vertu des dispositions prévues par l’article 35 de la loi portant organisation de la profession d’avocat, il sera procédé à une élection partielle dans les deux mois qui suivent en vue de pourvoir au siège devenu vacant”, peut-on lire dans le communiqué rédigé hier par le bâtonnier.

Me Ahamada Mahamoudou, avocat près la Cour de Moroni, a annoncé sa “démission aux fonctions de membre du conseil de l’ordre des avocats auprès de la Cour d’Appel de Moroni avec effet immédiat”. Dans cette lettre rédigée le 27 décembre 2020, l’avocat trouve que “ ma personne est jetée en pâture par des gens mal intentionnés au seul motif que je sois parmi les membres de la liste que vous avez conduite”. Il ajoutera “je ne croyais pas avoir mal agi en ma qualité d’avocat d’avoir voulu faire partie de ce conseil pour gérer les activités de l’ordre auquel j’appartiens. Je constate avec stupéfaction qu’au lieu de parler de la régularité ou l’irrégularité de ces élections, certaines personnes dirigent leurs attaques vers ma personne.”

Avocat à la Cour, il dit avoir regretté cependant que Me Abdouloihabi Mohamed ait décidé de rendre publique la démission envoyée via un message privé. “Je vous ai fait part de mon souhait de démissionner dans un message privé et dont je viens de constater que vous l’ayez rendu public à l’endroit de nos confrères. C’est ainsi que je me permets de vous adresser comme annoncé dans mes messages, ma démission aux fonctions de membres du Conseil de l’ordre des avocats auprès de la Cour d’Appel de Moroni avec effet immédiat,” a-t-il conclu. 

Yahya Zakaria

Powered by WPeMatico