You are here: Home » POLITIQUE » Conseil mondial pour la tolérance et la paix I Les Comores deviennent membre de l’organisation

Conseil mondial pour la tolérance et la paix I Les Comores deviennent membre de l’organisation

Politique |  10/02/2021 –

image article une

Désormais, les Comores font partie du conseil mondial pour la tolérance et la paix. La signature relative à cette adhésion a eu lieu hier, dans la matinée, au ministère des Affaires étrangères, entre Dhoihir Dhoulkama pour la partie comorienne et Ahmad Bin Mohammed Al-Jarwan pour le Gctp. Peu après cette rencontre, Ahmad Bin Mohammed Al-Jarwan s’est rendu à l’assemblée nationale où il a signé, avec Moustadroine Abdou, un accord devant conduire les deux parties à établir des relations permanentes sur les questions parlementaires dans le même domaine.

Le ministre des Affaires étrangères, Dhoihir Dhoulkamal, et le président du Conseil mondial pour la tolérance et la paix (Gctp, acronyme anglais), Ahmad Bin Mohammed Al-Jarwan, a signé hier, mardi 9 février, un protocole d’entente entre les Comores et cette organisation qui œuvre pour la promotion et préservation de la tolérance et la paix dans le monde. Lors de la cérémonie de signature, dans la salle de conférence du ministère des Affaires étrangères, l’ancien président du parlement émirati a souligné que cet accord reste une occasion qui va attirer plusieurs partenaires à adhérer à cette organisation. «Nous allons travailler ensemble pour promouvoir la tolérance et la paix dans la région, mais également dans le monde entier», a-t-il déclaré annonçant l’ouverture du siège régional de l’organisation aux Comores.

Les Comores restentun pays de paix
 
Pour sa part, le patron de la diplomatie comorienne s’est dit très heureux d’accueillir les représentants de cette organisation et de signer cet accord qui permettrait au pays de faire partie des pays qui luttent pour la paix. «Avec le président conseil mondial pour la paix et la tolérance, nous avons signé un accord permettant à l’Union des Comores d’être adhérent à ce conseil parmi les autres adhérents qui travaillent pour la promotion de la paix et la tolérance dans le monde, deux valeurs important pour le bien-être du monde entier», a-t-il fait savoir. 

Pour Dhoihir Dhoulkamam, les Comores restent un pays de paix et l’on doit de le montrer au monde entier. «Le président de la République, Azali Assoumani, le dit souvent, la paix est notre première richesse et nous devons tout faire pour la préserver», a-t-il insisté. Le ministre des Affaires étrangères a indiqué en aparté que la mission de cette organisation est, à travers ce protocole, solliciter la collaboration du gouvernement et de la population comoriens pour travailler ensemble pour la préservation de la tolérance et la paix. «C’est une grande opportunité pour notre pays de faire partie de cette organisation, nous croyons qu’avec cette organisation, nous pourrons montrer au monde entier que notre pays est un berceau de la paix et de tolérance dans la région. Ici les étrangers, quelles que soient leurs origines, leurs langues, leurs religions, vivent paisiblement. Nous sommes un bon exemple», a-t-il souligné. 

Un accord d’entente signéentre l’Auc et le Gctp

Le conseil mondial pour la tolérance et la paix a élu son siège à Malte, et enregistre plusieurs pays comme adhérents, notamment l’Argentine, l’Autriche, l’Italie, entre autres. Il s’agit d’une institution qui comprend le parlement international pour la tolérance et la paix, où se réunissent plus de 70 parlements du monde entier et l’assemblée générale, avec des dirigeants mondiaux, des universités et des groupes d’experts.Ahmad Bin Mohammed Al Jarwan s’est rendu à l’assemblée nationale où il a rencontré le président de l’institution, Moustadroine Abdou.

Les deux hommes ont procédé à la signature d’un protocole d’entente. Ce protocole d’entente est signé en présence de l’ambassadeur des Emirats arabes unis dans le pays et de l’ancien président de l’Assemblée, Hamidou Bourhane, point focal du Gctp en Union des Comores. Il a pour objet de diffuser les valeurs de paix et de tolérance dans le monde. Dans cette logique, le Gctp s’appuie sur les principes de démocratie et s’inspire du droit international et ainsi que de ses pactes.

En dehors de ce principe de diffusion et de promotion de la paix dans le monde, la signature de cet accord permettront aux deux parties d’établir des relations permanentes pour échanger sur les questions parlementaires dans le domaine de la tolérance et de la paix. Il permettra également aux deux parties de prendre des mesures pour développer la coopération parlementaire dans divers domaines qui représentent leurs intérêts communs.

Lors de cette cérémonie de signature, dans son intervention en langue arabe, le président du Gctp s’est réjoui de cette volonté manifestée par l’Union des Comores pour œuvrer pour la paix et la tolérance.A son tour, le président de l’Auc a ajouté que «si aujourd’hui l’Union des Comores signe ce genre d’accord c’est parce que le Gctp a constaté que le pays œuvre pour la paix et la tolérance et cela est rendue possible grâce aux autorités qui y travaillent sans cesse».

Nassila Ben Ali et Mariata Moussa

Powered by WPeMatico