You are here: Home » Non classé » Cour d’Assises 2020 I La peine de mort prononcée contre Mohamed Zaidou

Cour d’Assises 2020 I La peine de mort prononcée contre Mohamed Zaidou

Le jeune a été poursuivi pour assassinat et incendie volontaire ayant entrainé la mort de sa victime. Après la délibération des jurés, Mohamed Zaidou a été reconnu coupable d’assassinat et d’incendie volontaire. Cette lourde décision a été prise suite aux réponses affirmatives des jurés sur les questions de guet- apens et la préméditation de cet acte commis sur Alim Attoumane.

Ouverte hier matin, la première journée de la session 2020 de la Cour d’Assises est marquée par la peine de mort prononcée contre Mohamed Zaidou, auteur principal de l’assassinat d’Alim Attoumane, survenu à Panda, dans le Badjini dans la nuit du 26 avril 2019. Sur cette affaire, l’accusé est poursuivi pour “assassinat et incendie volontaire ayant entrainé la mort de sa victime”. Après la délibération des jurés, Mohamed Zaidou est reconnu coupable d’assassinat et d’incendie volontaire.

Cette lourde décision a été prise suite aux réponses affirmatives des jurés sur les questions de guet- apens et la préméditation de cet acte commis sur Alim Attoumane. Quant à la question des circonstances atténuantes qu’auraient pu bénéficier l’accusé, les jurés ont été catégoriques en donnant une réponse négative : “non”. Quant aux autres co-auteurs, la Cour a condamné Rafiki M’madi, Abdou Mohamed et El-anziz Ibrahim, à 10 ans de “réclusion criminelle” pour leur complicité dans cet acte. Sur cette décision, les jurés ont reconnu la culpabilité de ces trois co-auteurs sur le chef de complicité d’assassinat. Les jurés ont également reconnu que ces trois co-auteurs ont participé au guet-apens organisé contre la victime.

Et quant à la question de l’incendie volontaire ayant entrainé la mort d’Alim Attoumane, les jurés ont rejeté toute forme de complicité des trois hommes. A la sortie de l’audience, qui a duré toute la journée d’hier, Me Idrisse Mzé Mogne, avocat de la victime a déclaré à la presse être “satisfait de la manière dont l’audience s’est déroulée” et sa grande satisfaction repose sur la décision rendue.
“La peine capitale a été prononcée contre l’auteur principal de cette affaire, c’est la peine maximale, cependant, le petit souci réside sur le fait que les trois coauteurs écopent une peine de dix ans de réclusion criminel. J’estime que sur ce cas, la Cour a été indulgente”, a-t-il déclaré. Au sujet de cette peine de mort prononcée hier, l’avocat de la partie civile a ajouté qu’il espère que “cela ne reste pas qu’une peine prononcée. Je crois en notre justice et j’ose espérer qu’elle sera exécutée”.

Du côté de la défense, cette peine de mort est accueillie comme une douche froide. “Je suis tombé de haut, je m’attendais à une condamnation, mais pas à la peine de mort”, a déclaré Me Djamal-Edine Bacar, l’avocat de Mohamed Zaidou. Pour l’avocat de la défense, le côté dur et compliqué de cette décision qui conduit son client dans le couloir de la mort et qu’elle est sans appel. Comme la Cour de Sûreté de l’Etat, les décisions de la Cour d’assises sont prises en dernier ressort, et donc sans possibilité de tout recours. “Heureusement que la loi nous permet de sollicité la grâce présidentielle”, a-t-il souligné.
Au sujet des peines de dix ans de réclusion criminelle prononcée contre les trois co-auteurs, Me Djamal Edine soutient “qu’une personne devrait tout prendre et malheureusement, cela est tombé sur mon client. Cet assassinat commis sur Alim Attoumane a pour origine une liaison amoureuse entre la nièce de Mohamed Zaidou et la victime”, a ajouté l’avocat.

Etant mis au courant de cette liaison de leur fille et la victime, l’affaire a pris des proportions grave pour aboutir à cet acte très répréhensible. Notons que cette session 2020 de la Cour d’Assises, qui a débuté hier sur le dossier de l’assassinat d’Alim Attoumane se poursuit ce matin avec l’affaire de l’assassinat d’Amina Barwane. Commis par Chamsoudine M’madi Saïd, alias Mwowabwa, accusé d’assassinat de son épouse. Ces audience vont se poursuivre jusqu’au jeudi 8 octobre.

Alwatwan

Powered by WPeMatico