You are here: Home » SANTE » Covid-19 | Dr Abdoulaziz Hassanaly : «la surveillance épidémiologique doit être de mise»

Covid-19 | Dr Abdoulaziz Hassanaly : «la surveillance épidémiologique doit être de mise»

Santé |  10/03/2021 –

image article une

Le coordinateur du comité insulaire de lutte contre la Covid-19 s’est félicité de l’augmentation de la capacité d’accueil au service de réanimation. Celui-ci est bien équipé et est capable d’accueillir désormais dix patients. Dr Abdoulaziz Hassanaly souhaite «la mise en place d’un plan de développement sanitaire pour Mwali» avec une règlementation propre entre le public et le privé.

Le président de la République a effectué hier, mardi 9 mars, une visite de travail à Mwali. Accompagné de certains membres du gouvernement, Azali Assoumani a d’abord fait le tour de Fomboni pour constater l’état d’avancement des travaux de la voirie de la ville avant de rencontrer la coordination insulaire chargée des activités de riposte et de prévention contre la Covid-19 à l’auberge Les Abou.

A cette occasion, Dr Abdoulaziz Hassanaly a exposé la situation de la pandémie, les leçons apprises et les solutions préconisées . Le coordonnateur anti-Covid de l’île a exprimé sa satisfaction et celle de ses collègues quant à l’engagement du gouvernement dans cette lutte. «Mwali a connu une période difficile mais il y a vingt quatre jours, aucun cas de Covid-19 n’a été repéré sur l’île. Si d’ici vingt-huit jours, la situation reste toujours calme, nous pouvons déclarer la fin de la pandémie à Mwali», a-t-il indiqué. Le médecin a souligné que «la surveillance épidémiologique doit être de mise, c’est le grand travail à faire pour éviter de revenir à la case départ».

Le recours aux tests antigéniques

Concernant la sécurité, le médecin évoquera le travail effectué par les forces de l’ordre qui, à en croire le coordinateur, «font beaucoup d’efforts, lesquels ont permis d’obtenir les résultats actuels». Par rapport aux doléances, le Dr Abdoulaziz Hassanaly fera savoir que la capacité d‘accueil du centre hospitalier n’est pas suffisante. «Il suffit qu’une épidémie se déclare, le centre serait envahi et on se trouverait débordé», a-t-il tiré l’attention, rappelant le moment où le l’orphelinat de l’agence des musulmans d’Afrique (Ama) était transformé en centre de prise en charge des patients.

Le service de réanimation

Par contre, le médecin notera parmi les acquis enregistrés au centre hospitalier de référence insulaire de Mwali: l’augmentation de la capacité d’accueil auservice de réanimation. Celui-ci est bien équipé et est capable d’accueillir désormais dix patients. «Nous devons aussi réfléchir sur les ressources humaines et surtout les spécialistes», a-t-il recommandé, indiquant que bientôt un appareil Pcr arrivera au centre hospitalier. «Ce qui nécessite un biologiste pour son usage», devait-il rappeler, souhaitant «la mise en place d’un plan de développement sanitaire pour Mwali» avec une règlementation propre entre le public et le privé et le suivi des enfants mohéliens avec des formations en vue de les inciter à revenir travailler dans les centres hospitaliers de l’île.

Pour sa part, le chef de l’Etat a exhorté les responsables sanitaires insulaires à soumettre l’ensemble des doléances au gouvernement dans les meilleurs délais. Pour les tests covid-19 jugés insuffisants à Mwali, la ministre de la Santé recommande le recours aux tests antigéniques en attendant l’arrivée de la nouvelle commande. «Le respect des mesures barrières est la seule solution en attendant l’arrivée des vaccins dans le pays», a rappelé Loub Yacout Zaïdou, insistant sur le renforcement des mesures barrières pour mettre fin définitivement à la Covid-19.

Antufati Soidri

Powered by WPeMatico