You are here: Home » Actualités » Crise à l'Assemblée Nationale: Abdou OUSSEIN a-t-il encore sa légitimité en tant que président?

Crise à l'Assemblée Nationale: Abdou OUSSEIN a-t-il encore sa légitimité en tant que président?

Crise à l'Assemblée Nationale: Abdou OUSSEIN a-t-il encore sa légitimité en tant que président?
Seul vestige l’investiture de la IXeme législature sous le présidium du Dr Abdou Oussein. L’Assemblée nationale censée rétablir l’ordre institutionnel, voter les lois fondamentales qui permettront de relancer le processus démocratique en union des Comores, est minée par des divisions profondes entre législateurs. 
Comme à l’accoutumé, depuis trois ans de mandature, la récente ouverture controversée de la session ordinaire d’avril 2018, n’a pas arrangée les choses, bien au contraire: Cette ouverture n’est pas encore effective. Le palais de Hamramba abritant l’Assemblée nationale est paralysée par l’absence d’un grand nombre députés. Soit six représentant des Îles autonomes pour atteindre les 33 députés conformément à la constitution qui stipule que l’Assemblée de l’Union est composée de 33 représentants. 
Jusqu’à preuve contre, aucun texte définitif disponible au secrétariat général de l’institution parlementaire. La situation délétère et de méfiance ne laisse aucune chance pour la tenue de la conférence des présidents, organe suprême habilitée à affecter les projet et proposition de lois dans les différentes commissions parlementaires.
Sans énumérer les séances plénière qui ne se tiennent plus, la séance traditionnelle Question Orales aux membres du gouvernement. C’est séance qui consiste à contrôler l’action du gouvernement est carrément mise en veilleuse. 
Cette imbroglio donne sans vergogne un boulevard au gouvernement du Colonel Azali Assoumani d’être le maitre absolu.
Il est regrettable de voir le parlement comorien traverser une période sombre, très critique depuis son existence.
Et le peuple comorien et la communauté internationale ont les yeux tournées vers le parlement dirigé par une main de fer… 
Il est inutile de rappeler que son Président Abdou Oussein se trouve dans une mauvaise posture, vu son impopularité au sein du palais de Hamramba. Cette impopularité s’est justifiée hier lors de la rencontre avec le Président Azali Assoumani. Ainsi au vu de l’importance de cette rencontre, il est dommage que Abdou Oussein n’a pas mobilise que deux vices président et deux députés. 
La question qu’on se pose à quoi sert un parlement stérile ?

Mbadakome

Powered by Comores infos