You are here: Home » Actualités » Crise électorale en pleine mascarade électorale à la présidentielle aux Comores !

Crise électorale en pleine mascarade électorale à la présidentielle aux Comores !

Crise électorale en pleine mascarade électorale à la  présidentielle aux Comores !
La violations du code électoral a été clairement bien constatée , les 23 candidats sont inquiets sur le bon déroulement des élections et font appel au peuple à descendre dans la rue ce samedi 20 février pour tout simplement stopper cette mascarade électorale . C’est une véritable machination mise en place par le pouvoir pour détourner les suffrages en sa faveur grâce à la complicité des membres de bureau de vote choisis par ce même pouvoir .

Les 23 candidats de l’opposition sur 25 à la présidentielle aux Comores refusent de participer au premier tour qu’ils qualifient de «farce». En effet , toutes les conditions nécessaires pour des élections crédibles , ne sont pas respectées : la présence dans chaque bureau de vote de deux membres désignés par le pouvoir deux membres de l’opposition et deux membres des partis politiques , le droit d’obtenir une copie du fichier électoral définitif , l’interdiction pure et simple des procurations ou encore la signature au dos des bulletins par deux Membres de Bureau de Vote et un assesseur figurent parmi leurs réclamation .

Les 23 candidats à la présidentielle ont découvert , avec grande stupéfaction , que tous les membres des bureaux de vote sont pour la quasi-totalité issus du parti au pouvoir , et 35 000 procurations achetées à 75.000 francs comoriens soit 152 € l’unité sont à disposition de ce même pouvoir !

La démocratie aux Comores n’est pas une sinécure. Les 23 candidats de l’opposition refusent de participer au premier tour de la présidentielle, prévu dimanche 21 février . Ils remettent en cause par avance la sincérité du scrutin qui doit les opposer au candidat soutenu par le pouvoir. Pour le 21 février c’est non , ils n’iront pas à cette farce , ça ne sera pas une élection , ça sera une sélection parce qu’il y aura après élection que le candidat du pouvoir et les deux autres qui seront sélectionnés pour figurer dans le trio de tête selon les dire des 23 candidats .

Depuis, ils dénoncent des fraudes massives et généralisées. Ils ont renoncé à faire légitimer un scrutin entaché d’irrégularité à l’avance .

Affaire à suivre …

Ali Biamri
MORONI

Powered by Comores infos