You are here: Home » Actualités » Crise électorale; La désobéissance civile et la violence sont-elles des valeurs morales?

Crise électorale; La désobéissance civile et la violence sont-elles des valeurs morales?

Crise électorale; La désobéissance civile et la violence sont-elles des valeurs morales?
On dit souvent que la révolte permet de dépasser l’absurdité du Pouvoir quand il ferme volontairement les yeux pour ne pas agir. Nous pensons qu’à certains égards, oui, la révolte est nécessaire, à condition que ceux qui l’adoptent soient unis et indivisibles, qu’ils aient le même objectif. Mais est-ce possible aujourd’hui dans notre pays?
 Que veut donc le peuple ? Au lendemain du putsch électoral, nombreux ceux qui descendent dans la rue pour réclamer une justice indépendante et le respect de l’état de droit. Et d’autres ont choisi de se rallier à l’éternel Mamadou, sans se soucier du bien de son peuple. Donc, le peuple est divisé. Dans cette condition, la désobéissance civile et la violence sont les seuls moyens auxquels ont recours ceux qui se sentent lésés et humiliés. Face à un tel degré de mépris et d’ humiliation, les citoyens n’ont pas d’esprit rationnel. Et c’est un élément suffisamment provocateur de guerre civile et des massacres de masse. Notre pays n’est pas à l’abri ce genre de chose, malheureusement. Hier , on était entrain de faire des menaces verbales et jacter de salive. Mais aujourd’hui, les incendies et les razzias ont commencé. Donc des menaces mises à exécution. Il faut une solution rapide pour éviter ce genre de situation dans notre pays. La désobéissance civile est une valeur morale lorsqu’elle nous permet de réclamer nos droits fondamentaux qui depuis longtemps ont été bafouées et piétinés. La violence est une valeur morale lorsqu’elle nous permet de nous défendre contre des gens corrompus et opportunistes sans scrupules.
Mais en s’obstinant à ne pas perdre espoir, à nos yeux deux issus sont possibles pour le gouvernement mamadounien ; Accepter le décomptage des voix réclamé par les 19 partis ou la formation d’un gouvernement d’union nationale qui sera chapoté par  l’ancien ministre KEMAL SAID IBRAHIM, pour organiser des nouvelles élections transparentes et apaisées.
Mbadakome

Powered by Comores infos