You are here: Home » Actualités » Crise sociale et économique : La France est-elle malade?

Crise sociale et économique : La France est-elle malade?

Crise sociale et économique : La France est-elle malade?
Va-t-elle être le prochain pays à rejeter l’Europe en raison de sa politique de maîtrise budgétaire des Etats? Ce qui bloque de facto toute mesure sociale forte en France.

A la recherche d’un médecin pour soigner une pathologie déjà avancée, les électeurs français ont choisi il y a 18 mois le Dr .Macron à qui, lui ait confié la lourde tache, de lui administrer une thérapie de choc ou disons un traitement de cheval… Et paradoxalement, le docteur a compris le sens de sa mission mais tout autant , il va commettre un pêché capital qui consiste à adjoindre à l’ordonnance prescrite à ce malade, des mesures prophylactiques  qui inconsciemment, vont détruire ses efforts, notamment avec ses petites phrases qui raisonnent encore dans l’esprit des français, comme : les gaulois réfractaires au changement, je traverse la rue je  trouve du travail, va travailler pour te payer un costume comme le mien, pognon de dingue, je ne céderai rien ni aux feignent, ni aux cyniques et ni aux extrêmes des gens qui ne sont rien , vous pouvez parler librement, la seule chose qu’on a pas le droit de faire  c’est de se plaindre  etc.  

Avec ces petites phrases, Macron tue Macron. .. Voilà un médecin qui est choisi pour administrer une thérapie à un malade qui curieusement, passe son temps à dénigrer voir déshumaniser ce malade dont il en a la charge. Toute cette panoplie de mots chocs ont embouteillé les esprits de la France d’en bas, celle qui a du mal à boucler ses fins de mois, encore moins à se payer les soins dentaires ou ophtalmologiques. Cette liberté de ton vient de corroborer l’idée que E.Macron est le président des riches…
Conséquence, ce malade se révolte et réclame le droit d’être soigner par un autre médecin. La vérité c’est que, au chevet d’un grand malade au stade avancé, le docteur Macron a omis qu’au-delà du traitement de choc, son patient  a besoin d’antalgique pour calmer la douleur, mais aussi d’anxiolytiques pour retrouver le sommeil. Oui dans une France où le désespoir est quotidien, l’avenir pour les retraités et pour les nouvelles générations , s’est assombri. Le vide laissé par la paisibilité et la quiétude , est vite comblé par la peur et la colère. Les gens ont très peur de l’avenir car au final ils se sont rendus compte qu’ils ne travaillent que pour les riches qui les pompent avec les diverses augmentations sur les services de bases : électricités, gaz, eau , carburants etc. ils sont également spoliés au quotidien par les pouvoirs publiques : au mois de novembre on enlevait le véhicule d’un citoyen car il se trouvait sur un stationnement interdit et le gars s’est précipité à la fourrière pour payer et récupérer son véhicule, il en a eu pour 179 euros et une semaine après il reçu une amende de la préfecture de 135 euros sur  l’infraction , sachant que son salaire mensuel est de 1800 euros. Mais comment peut-il vivre avec sa famille avec près de 20% en moins sur son salaire ?

Docteur Macron, pour guérir ce malade vous êtes sur la bonne voie en proposant cette augmentation de 100 euros sur les bas salaires, en défiscalisant les heures sup et l’état d’urgence économique et social. Ce sont de bons antalgiques mais encore il faudrait que cela soit accepté par cette France en colère, cette France malade. Mais le traitement de fond doit continuer sur trois niveaux, les réformes, le dialogue social et la démocratie sociale. Sur ce dernier point un parlement citoyen serait créé au niveau régional. Il suffit de dessiner ses contours et ses missions en fonction des demandes des gilets jaunes.

Enfin, le président devrait déménager de l’Elysée pour réaménager dans sa maison privée s’il a le désir de devenir un président des cols bleus.
 
Mbadakome
 
Mbadakome
 

Powered by Comores infos