You are here: Home » Actualité » Daoula Ya Haki, un gadget raciste de Grande-Comore

Daoula Ya Haki, un gadget raciste de Grande-Comore

Daoula Ya Haki, un gadget raciste de Grande-Comore

La chose est une organisation extrémiste tout à fait inutile

Par ARM

       La publication d’un article, le dimanche 25 avril 2021, évoquant les dérives voyeuristes et extrémistes du gadget Daoula Ya Haki, «État de Droit», prétendant militer pour l’État de Droit et la démocratie aux Comores, a valu à votre site préféré un courrier abondant et furieux venant de Mohéliens. Pour ces derniers, Daoula Ya Haki est un gadget raciste ne regroupant que des Grands-Comoriens, méprisant les Mohéliens et les Anjouanais. Les Mohéliens assimilent Daoula Ya Haki aux autres mouvements racistes de Grande-Comore que sont le parti RIDJA de Saïd Larifou, l’avocat déchu et tombé du tomatier, et le prétendu Comité Mahorais, ne regroupant que des Grands-Comoriens. On se souvient du prétendu Comité Mahorais qui, alors que le coronavirus tuait par dizaines les Mohéliens de décembre 2020 à février 2021, avait déclaré que «par dignité et honneur», il préférait la mort des Mohéliens à l’aide médicale et sanitaire venant de Mayotte, parce que l’honorable Député Mansour Kamardine, très sensible et touché par la détresse des Mohéliens, s’était de bon droit et à juste titre indigné du génocide qui se déroulait à Mohéli.

Par ARM

Le copier-coller tue la blogosphère comorienne. Cela étant, il est demandé amicalement aux administrateurs des sites Internet et blogs de ne pas reproduire sur leurs médias l’intégralité des articles du site www.lemohelien.com – Il s’agit d’une propriété intellectuelle.

© www.lemohelien.com – Lundi 26 avril 2021.

Powered by WPeMatico