You are here: Home » Actualités » De la COI à la CEOI, c'est aussi un changement de l'organe décisionnel

De la COI à la CEOI, c'est aussi un changement de l'organe décisionnel

De la COI à la CEOI, c'est aussi un changement de l'organe décisionnel
 

De la COI à la CEOI, c’est aussi un changement de l’organe décisionnel : cela passera du Conseil des ministres(COI) au sommet des chefs d’Etat (CEOI)
 
Le changement de statut de la Commission de l’Océan indien (COI) en Communauté des Etats de l’Océan indien (CEOI), expliqué par Hamada Madi Boléro, Secrétaire général de cette institution
 
Le changement de statut de la COI, apportera aussi le changement de l’instance décisionnelle. Aujourd’hui avec la Commission de l’Océan Indien, Les seules instances décisionnelles de la Coi sont le Conseil des ministres et le Comité des Opl.
 
Demain si la Commission évolue en communauté, l’organe décisionnel sera le sommet des chefs d’Etat. Est-il nécessaire de dire que les sommets des chefs d’Etat donneront force à l’institution que les Conseils des ministres comme c’est le cas actuellement ?
 
Quant à la question de l’île Comorienne de Mayotte, ce changement de statut appontera une avantage à l’Union des Comores, selon le Diplomate Hamada Madi Boléro car comme il le dit dans cette interview du journal Alwatwan « Et de fait, ne pourra être membre d’une Communauté des Etats qu’un Etat membre des Nations Unies. La France est membre de la Commission grâce à l’île de la Réunion et cela est bien écrit dans nos statuts et non pas grâce à ses départements dans l’Océan Indien »
 
Dans une interview dans le journal Alwatwan, le Secrétaire général de la COI Hamada Madi Boléro a expliqué le changement de statut de la Commission de l’Océan indien (COI) en Communauté des Etats de l’Océan indien (CEOI)
 
Bonne lecture
Mrimdu

Powered by Comores infos