You are here: Home » Actualités » De nouveau, le sempiternel Mouvement du 11-août

De nouveau, le sempiternel Mouvement du 11-août

De nouveau, le sempiternel Mouvement du 11-août

Quand la rue veut gouverner à la place des pouvoirs publics

Par ARM

     On se moque des Comoriens. On se moque de l’État. On se moque de la République. On se moque des institutions de l’État et de la République. Et, il est interdit d’en parler. Tout commença le 11 août 2015, lors de l’accueil des athlètes comoriens revenant précipitamment et prématurément des Jeux des Îles de l’océan Indien, après avoir constaté que les athlètes mahorais, qui sont tous de nationalité française et vivant dans une île ayant librement choisi de demeurer sous souveraineté française, avaient défilé avec un drapeau français. Comme s’ils pouvaient défiler avec un autre drapeau, alors qu’ils y étaient au nom de la France, avec des moyens de la France. Dès lors, «les bons et vrais Comoriens» en avaient pris prétexte pour se livrer à une piteuse surenchère nationaliste tout à fait bidon et hypocrite, poussant un à un leurs pions jusqu’à exiger la tenue d’«assises nationales» sur le bilan de l’indépendance, avant la tenue des élections du chef de l’État et des Gouverneurs des îles autonomes. En d’autres termes, des gens que personne n’a élus et à qui personne n’a demandé leurs avis se sont mis dans un coin de la rue et ont commencé à pérorer et à ergoter, s’arrogeant même le droit de lier l’organisation de scrutins inscrits dans la Constitution à des «assises nationales» qui n’ont de nationales que le nom et qu’on ne retrouve nulle part dans la Constitution. Fou!

     Pis, on s’interroge encore sur la légitimité de ceux qui demandent des «assises nationales» afin d’établir un bilan de quatre décennies d’indépendance, alors que chacun d’entre eux peut commencer par faire son propre bilan quand il occupait un emploi public. Ceci est d’autant plus vrai que ceux qui demandent ces «assises nationales» commettent deux lourdes fautes. D’une part, ils oublient d’associer les Mohéliens et les Anjouanais à leur pathétique et désespérante démarche, et d’autre part, ils ont tous été ministres, et les Comoriens, munis d’une grosse loupe placée sur un télescope, font tout pour retrouver des éléments de leur bilan, et ils ne voient rien. Zéro!

     Ces gens-là ont sévi en 2015 et avaient largement débordé sur l’année 2016. Ils ont été renvoyés à leurs fières études. Et, les voilà en plein réveil pour redemander ces «assises nationales» dont on ne voit pas l’utilité, puisque les causes du mal-vivre aux Comores sont connues et sont liées à la complaisance démagogique comme celles des demandeurs des «assises nationales», à la gabegie, à la concussion et à l’incompétence criminelle. Aujourd’hui, le «pouvoiriste» polygame Azali Assoumani est englué dans tous ces maux jusqu’au cou. Plus grave, il aurait fallu que celui qui sortirait de son sarcophage politique pour faire la leçon aux jeunes ait été lui-même quelqu’un de sérieux par le passé. Or, cela n’a pas été constaté. Des gens au bilan absolument négatif s’arrogent le droit de jouer aux donneurs de leçons alors que, quand ils étaient aux affaires, ils n’ont pas laissé aux Comoriens les meilleurs des souvenirs. C’est de la foutaise, et il faudra qu’on se le dise. Et puis, il faudra que ces gens-là disent clairement aux Comoriens qui est celui qui détient l’autorité aux Comores: eux ou les prétendus dirigeants actuels. Un État ne peut pas être dirigé de l’extérieur par des gens qui croient avoir tous les droits, même celui de dicter des ordres à tout le monde. En tout état de cause, si j’avais un oncle dans cette assemblée, je lui aurais intimé l’ordre de rester chez lui et de s’occuper de ce qui le regarde, sauf s’il accepte de faire son propre bilan sur l’espace public avant de s’intéresser à celui des autres. Que chacun dise donc à son oncle de commencer par balayer devant sa propre porte. Et les vaches seront mieux gardées…

Par ARM

Le copier-coller tue la blogosphère comorienne. Cela étant, il est demandé amicalement aux administrateurs des sites Internet et blogs de ne pas reproduire sur leurs médias l’intégralité des articles du site www.lemohelien.com – Il s’agit d’une propriété intellectuelle.

© www.lemohelien.com – Samedi 13 août 2016.

Powered by Comores infos