You are here: Home » Actualités » Décès d'Attoumani Ali: Y-a-t-il eu traffic de son d'organes?

Décès d'Attoumani Ali: Y-a-t-il eu traffic de son d'organes?

Décès d'Attoumani Ali: Y-a-t-il eu traffic de son d'organes?
De source bien parfumée, la tension monte entre l’état comorien et la famille de la dépouille d’Assoumani Ali.
L’homme était un ami du secrétaire général à la présidence, M. Idarouss. Ce dernier est diagnostiqué d’une insuffisance rénale depuis quelques mois et aurait décidé d’aller faire ses soins en Inde, mais il aurait demandé à son ami, Attoumani  Ali de l’accompagner. Et voilà depuis quelques semaines que les 2 hommes séjournent en Inde pour des raisons médicales. Et avant-hier, la famille d’Attoumani a appris le décès de ce dernier. Et depuis hier un scandale a éclaté autour de cette dépouille : Il semblerait que c’est le gouvernement qui a décidé de rapatrier la dépouille au pays, mais celui-ci demanderait à ce que le cercueil ne soit pas ouvert, mais la famille ne l’entend pas de cette oreille car elle voudrait comprendre réellement ce qui s’est passé là-bas en Inde ? Autoumani serait-il amputé de ses organes au profit de son ami ou est-il mort naturellement ? Mystère, mystère !
Mais pourquoi le gouvernement tient-il à ce que la dépouille soit enterrée sans autopsie comme l’exigerait sa famille ? Et pourquoi un tel protocole gouvernemental, alors que M. Attoumani ALI n’a jamais été un agent de l’état et paradoxalement les hauts gradés de l’armée comorienne ne sont pas pris en charge par l’état s’ils tombent malades comme ce fut le cas du colonel Mohélien crevé récemment comme un rat et bien d’autres encore ?
Une chose est sure si cela est confirmé, le régime d’AZALI et sa famille est en ce moment au crépuscule de son temps.
Mbadakome
 
 
 
Le Val-de-Marne, Département utile : valdemarne.fr à votre service

Powered by Comores infos