You are here: Home » Actualités » Délégation parlementaire française à Moroni

Délégation parlementaire française à Moroni

​«Les bonnes relations sont plus que nécessaires pour résoudre un certains nombre de problèmes»

Une délégation du groupe parlementaire d’amitié français se trouve actuellement à Moroni jusqu’au 20 septembre, suite à une invitation du groupe d’amitié France-Comores de l’Assemblée nationale comorienne. Elle a été reçue le vendredi, 16 septembre, par le chef de l’Etat après avoir effectué une visite de courtoisie auprès du président de l’Assemblée nationale, Abdou Ousseine. Composée de cinq personnalités, l’objectif de la délégation est de renforcer les liens d’amitiés et de coopération entre les assemblées des deux pays. A Beit-Salam, le président du groupe parlementaire français d’amitié France- Comores, Daniel Goldberg, a parlé d’une «nouvelle page» des relations entre la France et les Comores. Il s’est dit «conscient du moment important» que vivent les Comores avec l’arrivée d’un pouvoir «qui a décidé de changer les choses en profondeur».Il fait part de la «disponibilité» de son pays à accompagner cette dynamique et souhaité que les autorités comoriennes mettent la nouvelle génération qualifiée de la diaspora comorienne au service des Comores.

A son tour, le chef de l’Etat, Azali Assoumani a, d’abord, tenu à saluer le «travail formidable» de l’ambassadeur de France aux Comores, pour le raffermissement des relations entre les deux pays. «Les bonnes relations et le bon dialogue avec la France sont plus que nécessaires pour résoudre un certains nombre de problèmes. Et nous devons nous appuyer pour cela sur les relations séculaires qui nous unissent. Aujourd’hui encore cette relation va au-delà de simples relations entre deux pays, quand on a autant de Français d’origine comorienne qui assument des responsabilités politiques et publiques». Dans sa lancée, le président de la République insisté sur sa volonté de se rapprocher des jeunes franco- comoriens qui se sont lancés dans le business en France. «Ils ont un rôle stratégique à jouer dans les Comores que nous sommes en train de définir.»
Pour ce qui est de la visite de courtoisie effectuée au Palais du Peuple, une séance de travail du groupe d’amitié a été tenue. Les deux parties ont insisté sur la nécessité des l’échange d’expériences afin que le personnel d’appui et les députés puissent bénéficier de formations à Paris, en matière de législation. A propos de la question de Mayotte, les deux parties se sont dites «convaincues que chacun devrait apporter son appui pour parvenir à un consensus», selon le chargé de communication, Youssouf Ismael M’madi. Par ailleurs, une conférence de presse de la délégation parlementaire est prévue aujourd’hui.
Nazir Nazi/Alwatwan 

Powered by Comores infos