You are here: Home » Darchari MIKIDACHE » Des actes forts et exemplaires, un catalyseur du décollage économique des Comores

Des actes forts et exemplaires, un catalyseur du décollage économique des Comores

La République de l’Union des Comores est à la croisée des chemins pour prendre en main son destin face à l’ampleur de la crise économique qui frappe la Nation. Tout doit être mis en oeuvre pour redresser la situation des finances publiques et de promouvoir une économie de savoir-faire, de valorisation et transformation des produits et épices nationaux en mettant l’accent sur la création d’emplois dans le secteur privé dans de nouvelles filières porteuses comme la technologie, le tourisme, l’agro-industrie, le secteur halieutique et les services. 
Il est essentiel d’investir massivement dans les infrastructures de base à commencer par la rénovation des matériaux d’acheminement de l’énergie électrique, ou la modernisation et reconstruction des infrastructures hospitalières et sanitaires, et la construction de nouvelles sources et puits régionaux d’eaux potables.
L’éducation et la mise en place d’un vaste programme national de formation permanente et technique s’appuyant sur des pôles régionaux de lycées professionnels constitue un point non moins prioritaire. Bien entendu, il sera primordial de dégager des fonds spéciaux pour financer ces axes stratégiques et prioritaires. En plus des financement extérieurs pouvant être mis à contribution, des sources de financements propres doivent être mis en place à l’exemple de la mobilisation des recettes publiques via la lutte contre les détournements de deniers publics, l’augmentation du taux de recouvrement fiscal et l’utilisation de l’épargne nationale disponible dans les banques et établissements au service du financement des programmes de développement national. Pour approfondir les pistes évoquées, je vous invite à lire mes publications sur le site Internet du think tank « Cercle des Économistes et des Experts Comoriens (CEEC) : www.ceec-comores.com
De même, la justice et un programme de sécurisation des investissements privés devront être mis à niveau pour jouer pleinement leur rôle dans la dissuasion des actes malveillants, d’enrichissements illicites et de propagation de sentiment d’impunité. Les volontés politique et sociétale ne suffiront pas à mener en place une politique cohérente et efficace de développement économique et social si aucune mesure forte en matière de sanctions dissuasives et exemplaires. Les promesses électorales et démagogiques des différents candidats aux prochaines élections présidentielles dont le premier tour sous forme de primaires est prévu pour le 21 février 2016 s’effondreront tel un château de sable si des actes concrets et forts en matière de justice ne sont pas mis en oeuvre. Des chefs patriotes, intègres, déterminés et surtout exemplaires constituent le point de départ d’un changement porteur d’espoir pour l’avenir de l’Afrique en l’occurrence l’Union des Comores.
Darchari MIKIDACHE
Economiste, fiscaliste et président du think tank  » Cercle des Économistes et des Experts Comores (CEEC)
Site web source : www.ceec-comores.com

Powered by Comores infos