You are here: Home » Actualité » Des azalistes se partagent 50 millions de francs à Anjouan

Des azalistes se partagent 50 millions de francs à Anjouan

Des azalistes se partagent 50 millions de francs à Anjouan

Ils ont volé au dictateur l’argent qu’il a volé aux Comoriens

Par ARM

       Djaffar Salim Allaoui, «mon ami de 35 ans» (1986-2021), et d’autres «“émergentistesˮ à l’horizon 2030», des zélateurs anjouanais du dictateur fou et terroriste Assoumani Azali, petit-fils de Boinaheri, étaient à Moroni. Sur place, ils ont reçu 50 millions de francs comoriens, soit 100.000 euros. Cet argent volé ignominieusement au peuple comorien par la dictature de Mitsoudjé avait pour but de financer le boycott de l’opération «Île morte», destinée par une certaine opposition à faire paralyser l’île d’Anjouan. La chose fait rire à Anjouan, où Djaffar Salim Allaoui et ses potes «“émergentistesˮ à l’horizon 2030» ont eu la bonne idée de louer quelques cars vides pour montrer qu’Anjouan était toujours en mouvement, et de se partager le pactole. À ce train-là, «l’émergence» produira ses effets bénéfiques bien avant «l’horizon 2030». Ce vol tombe à point nommé, à un moment où Djaffar Salim Salim, Directeur régional des Impôts à Anjouan, et ses partisans achètent des lampadaires pour éclairer Mutsamudu dans les ténèbres avec l’argent volé au peuple comorien, mais prétendent qu’il s’agit de l’argent de leur parti politique, comme si on a déjà vu une formation partisane comorienne disposer d’un budget. Bon courage, les gars…

Djaffar Salim Allaoui avec le Franco-malien RIDJA

Par ARM

Le copier-coller tue la blogosphère comorienne. Cela étant, il est demandé amicalement aux administrateurs des sites Internet et blogs de ne pas reproduire sur leurs médias l’intégralité des articles du site www.lemohelien.com – Il s’agit d’une propriété intellectuelle.

© www.lemohelien.com – Mercredi 24 mars 2021.

Powered by WPeMatico