You are here: Home » Actualité » Des condoléances très attristées à Assoumani Azali

Des condoléances très attristées à Assoumani Azali

Des condoléances très attristées à Assoumani Azali

L’immortel Robert Mugabe, son modèle, vient de mourir

Par ARM

       En se présentant devant Dieu, le Jour du Jugement dernier, Robert Gabriel Mugabe, va demander le Paradis d’office, sans jugement: il est mort un vendredi. Robert Gabriel Mugabe, combattant de la liberté et héros de l’indépendance du Zimbabwe, est mort ce vendredi 6 septembre 2019. Mais, il n’a pas été que le combattant de la liberté et le héros de l’indépendance du Zimbabwe. Il a été aussi et surtout l’homme qui a détruit l’économie florissante de son pays, le dirigeant dont une Brigade spéciale formée en Corée du Nord a tué 20.000 personnes dans le Matabeleland, la région d’origine de Joshua Nkomo, autre héros de l’indépendance du Zimbabwe, qui avait été son compagnon de combat pendant la période de lutte et qu’il voyait en ennemi après l’accession du pays à l’indépendance. Emmerson Mnangagwa, actuel Président du Zimbabwe, était chargé de ces tueries. Robert Gabriel Mugabe, c’est aussi le dictateur féroce qui avait sauvagement réprimé l’opposition de son pays, privant le Zimbabwe de toute forme de liberté. Comme aux Comores, aujourd’hui.

En ces temps où le mot «humanisme» est revendiqué et mendié par le dictateur fou de Mitsoudjé, il est de bon ton de présenter à ce dernier les condoléances les plus attristées pour la mort de celui qui lui servait de modèle, non pas en matière de libération, mais dans le Mal: destruction du Droit et des institutions étatiques, pillage et destruction de l’économie nationale, confiscation de toutes les libertés, emprisonnement illégal de tous les opposants, assassinats des militaires considérés comme représentant un danger potentiel pour sa dictature familiale, corruption indécente, incompétence malsaine, narcissisme arrogant, etc.

La dernière ressemblance entre les deux dictateurs est parachevée par la similitude entre les deux dictatrices qui leur servent d’épouses. Aux Comores, Ambari Darouèche dite Makapihi, «La Mère qui ne prépare jamais à manger», la première épouse du dictateur fou de Mitsoudjé, organisatrice du «Yalta de la corruption», planifie le vol de l’argent du peuple comorien, les injures officielles et publiques, les menaces rituelles, l’enterrement des vaches vivantes, la profanation des tombes des membres de sa famille en vue des fraudes électorales, et l’incendie de la Direction des Impôts, du Trésor public, de la Banque de Développement des Comores, de la Commission électorale nationale «indépendante» (CÉNI) et de la Banque fédérale des Comores (BFC). Au Zimbabwe, la gracieuse, précieuse et délicieuse Grace Mugabe, épouse de son époux, faisait également pareil. Elle avait juste eu la coquetterie d’exiger en plus l’octroi d’un Doctorat en Philosophie quelques jours seulement après son inscription à l’Université de Harare, dont le Chancelier n’était autre que son poétique époux.

Cela étant, nous présentons nos condoléances les plus attristées à l’élève de Robert Gabriel Mugabe, à savoir: le mort-vivant et «pouvoiriste» polygame fou Assoumani Azali Boinaheri dit Bakapihi, «Le Père qui ne prépare jamais à manger».

Pour rappel, Robert Mugabe, né en 1924, a été au pouvoir du 18 avril 1980 au 21 novembre 2017. Comme son élève, le «concubinocrate» Assoumani Azali Boinaheri, il se croyait immortel et avait conçu un projet de présidence à mort, ne voulant être succédé que par son épouse Grace. Le génocidaire Emmerson Mnangagwa, son Vice-président, qu’il voulait remplacer par sa femme Grace, le renversa et préserva toutes les méthodes barbares qui ont fait sa sinistre réputation. Ça, aussi, c’est de «l’émergence à l’horizon 2030».

Par ARM

Le copier-coller tue la blogosphère comorienne. Cela étant, il est demandé amicalement aux administrateurs des sites Internet et blogs de ne pas reproduire sur leurs médias l’intégralité des articles du site www.lemohelien.com – Il s’agit d’une propriété intellectuelle.

© www.lemohelien.com – Vendredi 6 septembre 2019.

Powered by Comores infos