You are here: Home » Actualités » Des lycéens arretés par la police politique du dictateur Faure Gnassingbé du Togo.Les enseignants exigent la libération des trois élèves ce vendredi

Des lycéens arretés par la police politique du dictateur Faure Gnassingbé du Togo.Les enseignants exigent la libération des trois élèves ce vendredi

 Des lycéens arretés par la police politique du dictateur Faure Gnassingbé du Togo.Les enseignants exigent la libération des trois élèves ce vendrediContrairement aux accusations portées contre les syndicats, la libération des trois élèves écroués à la prison civile de Dapaong constitue l’une des priorités des enseignants. Dans un communiqué signé par le Secrétaire Général de la Fédération des syndicats de l’éducation nationale (Fesen), Housime Sènon et dont copie vient de nous parvenir, les enseignants menacent d’entrer en grève si les élèves ne sont pas libérés ce vendredi.

 

Il est vrai que les enseignants ont observé une pause cette semaine, mais ce n’est pas sans conditions. Et l’une de ces conditions est la libération des trois élèves arrêtés à Dapaong lors des manifestations pour réclamer les cours.

« Nous avons décidé de jouer à l’apaisement eu égard à l’appel du PM. Nous avons manifesté notre bonne foi en soumettant à discussion une nouvelle plate forme en lien aux corollaires de nos mouvements, dont la libération des trois élèves détenus à la prison civile de Dapaong. Nous avons été interpellés par nos ministres à ce sujet et nous plaidons pour l’apaisement tout en déplorant ce délit dû à l’effet du groupe », indique le communiqué.

Le moratoire donné au gouvernement a expiré jeudi et déjà ce vendredi, les enseignants font pression pour exiger la libération des trois élèves du Ceg Yembour. Ils menacent d’amorcer un break la semaine prochaine si jusqu’à
17h 30 de ce vendredi, les trois élèves ne recouvrent pas leur liberté.

« Puisque nous n’avons plus autre recours ATCHOU- ATCHA et moi HOUNSIME, avons décidé d’appeler tous les enseignants à une grève jusqu’à la libération des trois élèves. La grève va courir à partir du lundi 27/3/2017 si jusqu’à 17h30 de ce vendredi le 24/3/2017, Les élèves ne sont pas libérés », ont-ils menacé.

JA

Remix de democratie2011

Powered by Comores infos