You are here: Home » Non classé » Deux chauffeurs et un informaticien arrêtés pour «falsification de tests Pcr»

Deux chauffeurs et un informaticien arrêtés pour «falsification de tests Pcr»

Société |  17/12/2020 –

image article une

Le directeur général de la santé, Aboubacar Saïd Anli et le directeur général du Pnlp, Anfane Bacar ont dit vouloir attendre les résultats de l’enquête avant de se prononcer. Le procureur de la République, Mohamed Abdou, nous a donné rendez-vous aujourd’hui pour se prononcer “après avoir recueilli toutes les informations liées à l’enquête”.

Deux chauffeurs et un informaticien ont été placés sous mandat de dépôt depuis hier après avoir joué les complicités présumées dans la délivrance de faux tests Pcr, d’après les responsables du Programme national de lutte contre le paludisme (Pnlp) qui supervisent les opérations de délivrance des tests. Trois commerçants désirant se rendre à l’étranger et ayant eu leurs billets à la dernière minute se sont rendus au Plnp retrouver un ami pour leur faciliter les démarches relatives aux tests. Les deux chauffeurs, avaient en effet proposé aux trois voyageurs de leur faciliter l’obtention des tests Pcr.

Les 90 000 francs encaissés à raison de 30 000 par test, les deux chauffeurs se sont tournés vers l’informaticien qui leur a demandé un exemplaire de résultats d’un test Pcr. Avec ce dernier, l’intéressé l’a scanné pour faire faire les trois tests nécessaires. Mais une fois à l’Aimpsi, “les trois voyageurs ont été arrêtés et ont ensuite été livrés aux forces de l’ordre les noms des deux chauffeurs vont ensuite parler de leur complice : l’informaticien”, a-t-on indiqué.

“Une enquête a été ouverte et les trois hommes placés en mandat de dépôt”, a fait savoir le lieutenant Yasser Sidi, commandant de la compagnie de Ngazidja. Paradoxalement, les trois voyageurs “ont pu quitter le pays”. Contactés, le directeur général de la santé, Aboubacar Saïd Anli et le directeur général du Pnlp, Anfane Bacar ont dit vouloir attendre les résultats de l’enquête.

Quant au procureur de la République, Mohamed Abdou, il nous a donné rendez-vous aujourd’hui pour se prononcer “après avoir recueilli toutes les informations liées à l’enquête”. Après la réouverture des frontières, le voyageur devrait présenter un test Pcr négatif obligatoire à la Covid-19 au départ et à l’arrivée des Comores Le document doit être présenté par le voyageur avant de se présenter au comptoir d’enregistrement.

Adabi Soilihi Natidja

Powered by WPeMatico