You are here: Home » Actualités » Deux Comoriens interpelés pour agression sexuelle à Abu-Dhabi

Deux Comoriens interpelés pour agression sexuelle à Abu-Dhabi

Deux individus de nationalité comorienne ont été interpelés et placés en garde à vue par la police émiratie. Ils sont accusés d’infraction et d’agression sexuelle sur deux femmes d’origine asiatique.

image

D’après le site internet « emaratalyoum.com », deux individus de nationalité comorienne sont entre les mains de la justice émiratie depuis mardi dernier. Ils ont été arrêtés par la police d’Abu-Dhabi et immédiatement transférés devant la Cour pénale de Dubaï.

Les deux individus, des étudiants de nationalité comorienne, sont poursuivis pour « enlèvement de deux jeunes filles et de jeunes hommes de nationalité asiatique », a rapporté ce site d’informations générales.

Pour commettre leur forfait, ils s’étaient déguisés en policiers et se sont présentés au domicile des victimes, prétextant un contrôle d’identité de routine. D’après le site internet citant le parquet d’Abu-Dhabi, les deux agresseurs ont conduit les victimes, après les avoir battus, vers une voiture garée à l’extérieur, prétendant les emmener au commissariat de police du quartier pour interrogatoire.
Tandis que les deux jeunes filles ont été conduites vers une villa en dehors de la capitale, les hommes, eux, ont été trainés dans la rue, selon le procès-verbal dressé par la police. Les deux jeunes filles auraient subi des agressions sexuelles.

Immédiatement saisie par les deux hommes trainés dans la rue, la police a fait une descente dans la villa et a interpellé les violeurs supposés au moment où l’un d’eux se trouvait avec la victime.

Les deux agresseurs seraient vraiment d’origine comorienne ou simplement de nationalité comorienne ? La question mérite d’être posée quand on sait que la nationalité comorienne a été « vendue » à des apatrides et notamment des bidounes des riches monarchies pétrolières du golfe. S’ils sont reconnus coupables, les deux jeunes gens risquent la peine de mort.

Maoulida Mbaé/ LGDC

Powered by Comores infos