You are here: Home » Actualités » Diaspora : Le piège se referme sur les expatriés une fois aux Comores

Diaspora : Le piège se referme sur les expatriés une fois aux Comores

Diaspora : Le piège se referme sur les expatriés une fois aux Comores
Le message est bien passé auprès des services administratifs pour humilier, mal traiter les comoriens de la diaspora qui auraient participé aux manifestations contre le régime d’Azali. La stratégie n’est pas de procéder à des arrestations massives de la diaspora du moment où les autorités comoriennes savent que la communauté internationale les observe et c’est pourquoi,, les insultés et les humiliations sont l’accueil réservées à ces expatriés, toujours dans l’esprit de  gâcher nos vacances.

 Et Assoumani Mbaoudowo est arrivé le mois de juillet dernier à l’aéroport de Hahaya prince Said Ibrahim. Retenu par les douaniers pour des futilités ou disons pour avoir participé aux manifestations organisées tous les dimanches à Marseille. Conduit dans leurs locaux pour être interrogé :
– Alors M.Assoumani Mbaoudowo ! Tu es ici pour faire un coup d’état, éliminer notre président Azali ? Lance un douanier.

– Mais c’est quoi ce délire, répliqua Mbaoudowo ?

– Il lance un soupire de soulagement à l’inspecteur Colombo et ajouta orgueilleusement : Mais tu crois qu’on ne suit pas vos manifestation à la con… Mets toi ça dans ta tête qu’ ici nous sommes dans un pays de droit et nous ne tôlerons pas le bordel que vous organisez en France. Ici c’est l’ordre qui règne au cas ou tu l’ignores.
– Laissez-moi rire… L’ordre règne ici et pourquoi  vous m’avez arrêté car je ne vois pas la raison qui fait que je sois ici ?
– Tu la boucles sinon on va t’embarquer et là tu feras moins le malin. Simplement arrêtes de participer à ces manifs.
Au bout de 3h d’humiliation, après un long voyage arrassant, A.Mbaoudowo fut libéré et rentré dans son village. Quelques jours après, il se rend au service administratif pour faire sa demande renouvèlement de carte d’identité comorienne, là encore il a subit les pires humiliations, insultes, menaces etc :
Arrêtez de vous croire plus intelligents car vous êtes des nuls, des gens qui ne réfléchissent pas, voyez-vous. Vous devez avoir honte de traiter votre président à l’étranger, ajouta l’agent administratif.

-Monsieur surveillez vos propos, répond Mbaoudowo.
– Mais que vas-tu me faire ? C’est moi qui peux vous  empêcher de répartir. Alors tu as intérêt à respecter la loi ici, sinon toi aussi tu vas connaitre les prisons comoriennes, le saut d’Abdallah AGWA.

– Vous êtes malade ou quoi ? Tu ne m’intimide pas !
– Maintenant tu peux retourner dans ton village car on ne te délivrera pas ta carte ?

Alors si vous partez aux Comores en ce moment, nous vous invitons à prendre vos dispositions.
Mbadakome

Powered by Comores infos