You are here: Home » Actualités » Diaspora: Un peu de respect pour ceux qui travaillent dur

Diaspora: Un peu de respect pour ceux qui travaillent dur

 
 Diaspora: Un peu de respect pour ceux qui travaillent dur
Ces derniers temps la diaspora est devenue la bête noire des autorités comoriennes, au point qu’ici et là, Nous entendons ceci : le mieux à faire pour la diaspora c’est de se taire et si elle veut faire de la politique, il faut rentrer au pays au lieu de rester en France, que les expatriés sont des balayeurs, des femmes de ménage, des plongeurs, des portiers etc. Mais nous tenons à les rassure, ce n’est pas une honte de gagner son pain à la sueur de son front.

Malheureusement ces politiques ont la mémoire courte ; En 2016, pendant les élections présidentielles, AZALI et ses sbires disaient que la diaspora joue un rôle  important pour l’économie comorienne et paradoxalement, ils prônent aujourd’hui le contraire de ce qu’ils disaient, en balayant d’un revers de main ce qu’ils ont dit hier. Mais nous sommes là pour leur rappeler cette vérité, nous sommes là pour leur dire que désormais vous allez devoir compter avec nous:

Messieurs les politiques, pour votre information, sachez que :
–         Les transferts de fonds de la diaspora s’élèvent annuellement à plus 100 millions d’euros, soit le double du budget national qui est 60 milliards. Et au cas où vous auriez oublié, ces fonds servent à faire tourner l’économie comorienne : entre autres le grand mariages, la constructions des projets communautaires,( écoles, mosquées, dispensaires, adduction d’eau, l’électrification des communes. Ils financent également, les études des jeunes générations, les soins médicaux pour nos familles.

–         Au niveau de la douane,
Elle fait une recette de plus 21 Milliards de FC par an et cela grâce à nos envois de véhicules, meubles etc. C’est avec cet argent que l’administration fonctionne.
 
–         Au niveau de La télévision nationale ORTC ?
Là encore c’est nous qui contribuons à son fonctionnement avec nos abonnements.
 
–         Pour les voyages : c’est toujours nous la diaspora qui permet l’entretien de l’aéroport et le payement des agents et cela grâce à la taxe aéroportuaire.
 
–   La diaspora participe aussi à la promotion de la culture comorienne par les objets d’art etc.
Alors nous vous demandons le respect car nous constituons la 5eme ile des Comores et d’ailleurs nous exigeons le respect de nos droits:
 
Alors nous exigeons immédiatement :
 
1-nous exigeons immédiatement le droit de vote de la diaspora.
2- la baisse des frais de Douane à 50% sur l’ensemble des produits.
3- Notre représentation à l’Assemblée Nationale.
4- les excuses publiques du colonel AZALI, de M.Msaidié et de M.Mboreh. Ces trois hommes ont manqué du respect à la diaspora que nous sommes.
Alors si d’ici 2 mois, ces conditions ne sont remplies, la diaspora passera à la vitesse supérieur en prenant  des mesures de rétorsions comme suspendre la bonnement sur ORTC, les voyages vers le pays et la suspension d’envoi des colis.
Mbadakome

Powered by Comores infos