You are here: Home » Actualité » Dieu refuse d’être adoré dans l’ignorance des gens

Dieu refuse d’être adoré dans l’ignorance des gens

Dieu refuse d’être adoré dans l’ignorance des gens

Le vrai croyant doit connaître Dieu avant de l’adorer

Par ARM

     Mais, à quoi joue le mort-vivant et «pouvoiriste» polygame fou Assoumani Azali Boinaheri dit Bakapihi, «Le Père qui ne prépare jamais à manger»? Voilà un tueur qui vient d’assassiner des Comoriens innocents, d’emprisonner des innocents, d’endeuiller des familles, d’empêcher les Comoriens de choisir leurs dirigeants de façon démocratique, qui vole de longue date les Comoriens et qui va se faire photographier avec ses séides et sa famille dans les Lieux Saints de l’Islam. Comme son tourisme dans les Lieux Saints de l’Islam est censé être un acte de dévotion, et que l’Islam refuse l’ostentation, pourquoi cette débauche de photos? Le Coran condamne l’ostentation, parce qu’elle est la sœur jumelle de l’hypocrisie:

«Les hypocrites cherchent à tromper Allah, Et c’est Lui qui les trompe. Et lorsqu’ils se lèvent pour la prière, ils se lèvent avec paresse et par ostentation envers les gens. À peine invoquent-ils Allah» (Coran, IV, Les Femmes, 142).

«Vois-tu celui qui traite de mensonge la Rétribution? C’est bien lui qui repousse l’orphelin, et qui n’encourage point à nourrir le pauvre. Malheur donc, à ceux qui prient tout en négligeant (et retardant) leur prière, qui sont pleins d’ostentation, et refusent l’ustensile (à celui qui en a besoin)» (Coran, CVII, L’Ustensile, 1-7).

     Qu’est-ce que l’ostentation? C’est la publicité tapageuse faite sur un acte. Dès lors, en Islam, quand on commet un acte par dévotion, piété, bonté ou générosité, on n’a pas besoin de faire de la publicité sur lui parce que la religion est une affaire entre le croyant et Dieu. À titre d’exemple, quand on fait l’aumône, on n’a pas besoin de crier sur les toits qu’on a donné quelque chose à quelqu’un: «La main gauche ne doit pas savoir ce que donne la main droite».

     Voilà donc le «concubinocrate» Assoumani Azali Boinaheri aux Lieux Saints de l’Islam avec un luxe de photos qui démontre que ce qui l’intéresse, ce n’est pas la piété, mais le m’a-tu-vu. Cela n’est pas l’Islam. Regardez tous ces gens qui persécutent et maltraitent les Comoriens et qui vont souiller les Lieux Saints. Ils le font par ignorance parce qu’ils ne connaissent pas Dieu et ne savent pas que Dieu refuse d’être adoré dans l’ignorance. Il est demandé au vrai Musulman de connaître Dieu avant de l’adorer. Le mal qui ronge aujourd’hui l’Islam vient de l’ignorance et de l’obscurantisme, les plus grands dangers pour l’être humain. Les terroristes qui tuent des innocents et qui invoquent Dieu appartiennent à la même catégorie que le «ventriote» Assoumani Azali Boinaheri, champion de l’instrumentalisation de l’Islam à des fins alimentaires personnelles.

Alors Président d’Algérie, Houari Boumediene avait dit: «Il convient de faire une distinction entre l’Islam et les Musulmans. Le défaut n’est pas dans l’Islam mais dans ceux qui se disent Musulmans». Le «saigneur saignant» Assoumani Azali Boinaheri fait partie de ces Tartuffes. N’oublions pas que les premiers mots du Coran révélés par l’Archange Gabriel au Prophète Mohammed se rapportent au savoir: «Lis au nom de ton Seigneur». Le Prophète lui-même dit: «Du berceau à la tombe, mets-toi en quête du savoir», suggérant aux Musulmans de partir à la recherche du savoir même en allant en Chine. Par ailleurs, nous retrouvons ce verset dans le Coran:

«[…]. Ceux qui sont enracinés dans la Science disent: “Nous y croyons! Tout vient de Dieu de notre Seigneur!ˮ. Mais, seuls, les hommes doués d’intelligence s’en souviennent» (III, La Famille de Imran, 7).

     Le bambochard Assoumani Azali Boinaheri est prêt à aller en Chine chaque année, mais pas pour le savoir. «Du berceau à la tombe», il n’est qu’à la recherche du pouvoir, de l’argent et des femmes des autres, y compris de celles de ses collaborateurs, dont il a «enceinté» une, dont il offre des postes même de ministre au gigolo de mari. Suivez mon regard…

Les photos du dictateur sur les Lieux Saints de l’Islam aux côtés d’autres prédateurs, vautours, charognards et chacals sont indécentes et malsaines. Qu’on se le dise!

Par ARM

Le copier-coller tue la blogosphère comorienne. Cela étant, il est demandé amicalement aux administrateurs des sites Internet et blogs de ne pas reproduire sur leurs médias l’intégralité des articles du site www.lemohelien.com – Il s’agit d’une propriété intellectuelle.

© www.lemohelien.com – Mardi 4 juin 2019.

Powered by Comores infos