You are here: Home » Actualités » Diplomatie suicidaire : Entre la Chine et la France, AZALI joue avec le feu

Diplomatie suicidaire : Entre la Chine et la France, AZALI joue avec le feu

 Diplomatie suicidaire : Entre la Chine et la France, AZALI joue avec le feu
Après avoir choisi l’Arabie-Saoudite à l’Iran, le colonel AZALI se retrouve encore une fois de plus face à un choix difficile. Lors de son voyage en Chine au sommet Chine-africain, le colonel Assoumani Azali a eu un entretien avec le président Chinois. Au menu de la rencontre, son homologue aurait proposé 60 milliards  à Azali en échange de l’exploitation du pétrole et de l’installation d’une base militaire aux Comores. Pour parapher ce projet, une forte délégation parlementaire chinoise serait attendue à Moroni dans les semaines à venir. Selon cette source, il semblerait que l’équipe azaliste est déjà dans l’euphorie. Après la fuite de cette information, de l’autre coté, l’ancienne tutrice voudrait probablement ramener à la raison le locataire de Beit-Salam… D’ailleurs, lors de son voyage à Paris le 11 novembre prochain, le président Macron recevrait son homologue comorien.

Sachant que lors de son voyage en Chine, le président AZALI a déclaré ceci : « nous sommes derrière la Chine pour son combat pour Taiwan et la Chine nous soutient pour la réintégration de Mayotte dans son ensemble comorien. Je voudrais M. le président dans ce carrefour géostratégique majeur de l’Océan Indien, que les Comores puissent être les premiers défenseurs des intérêts de la Chine dans la zone ». Alors par ses propos, la convocation du chef de l’état comorien à Paris trouve son sens…

Dans toute cette bataille diplomatique qui s’annonce âpre, le grand perdant  serait naturellement le peuple comorien.  Si cette coopération aboutit, ses fonds seront à l’origine de guerre civile compte-tenu du climat actuel avec le risque de voir le pays renouer avec les déstabilisations, c’est-à-dire le retour des barbouzes.

Mbadakome

Powered by Comores infos