You are here: Home » Non classé » Discours de nouvel an du président I La Mouvance renouvelle sa confiance, l’Opposition se montre méfiante

Discours de nouvel an du président I La Mouvance renouvelle sa confiance, l’Opposition se montre méfiante

Politique |  05/01/2021 –

image article une

Le discours à la Nation du président de la République, Azali Assoumani, a suscité des réactions diverses. Côté opposition, c’est la méfiance. Du côté de la Mouvance présidentielle, on renouvelle le soutien à la politique du chef de l’Etat.

Mohamed Ahamada Baco, vice-président de l’Assemblée nationale
«Le chef de l’Etat envisage dans un avenir proche de mettre à la disposition de sa population un centre hospitalier universitaire El-Maarouf et rendre opérationnels les autres centres hospitaliers de Bambao-Mtsanga à Ndzuani et Fomboni à Mwali pour limiter le déplacement massif des Comoriens à l’étranger pour de raisons médicales. Sur la question primordiale de l’énergie, le président, a fait savoir à la population la mise en place du mix énergétique, avec l’énergie solaire à Pomoni et à Fumbuni pour répondre aux besoins urgents de la population en attendant la géothermie. Par rapport à l’agriculture, le président a rassuré les agriculteurs sur sa volonté de les accompagner comme il a l’habitude de le faire afin de développer le secteur agricole. Par rapport à l’emploi des jeunes, la situation commence à se décanter mais il appelle ces derniers à faire preuve de bonne gestion. Avec la mise en place pour la première fois du Conseil supérieur de la magistrature, le chef de l’Etat prouve sa volonté d’offrir à la population et aux étrangers une justice équitable et efficace. Par rapport au sport, le chef de l’Etat a annoncé son soutien infaillible aux Verts suite à l’exploit dont ils ont fait montre».

Hassane Ahmed El-Barwane, modérateur du Centre des décisions du Front-uni de l’opposition et secrétaire général du parti Juwa
«Il a parlé mais nous ne sommes pas convaincus. Il a repris le même discours pour faire rêver les Comoriens. Son discours ne nous donne aucune assurance pour l’avenir du pays. Il a tendu la main comme il l’a toujours fait pour amadouer les gens. Il nous a appelés mais la suite nous la connaissons. Combien de fois, il nous a tendu la main ? Il l’a fait sur les Assises, le référendum, les élections, etc. Et il continue de le faire sans aucune garantie. Il fait des appels et puis il ne donne pas une suite. Quelles sont les dispositions prises pour nous rassurer qu’il veut vraiment le rassemblement et l’apaisement politique ? Des gens sont emprisonnés, les libertés fondamentales d’un Etat démocratique sont bafouées telles la liberté d’expression et celle de manifester. Nous sommes pessimistes. Nous espérons et nous prions pour le développement de notre pays mais pas avec la politique actuelle».

Mohamed Abdouloihabi, président du «G10» de la Mouvance présidentielle.
«Nous avons entendu l’appel du président de la République qui a annoncé la nécessité de l’ouverture comme il le fait à chaque fois. Nous sommes disposés à accompagner le président et son gouvernement pour le développement de notre pays. Nous croyons en l’émergence et nous allons contribuer pour y arriver».

Chamsoudine Saïd Mhadji

Powered by WPeMatico