You are here: Home » Actualités » Djaafar Saïd Ahmed pète des câbles et perd le CD

Djaafar Saïd Ahmed pète des câbles et perd le CD

Djaafar Saïd Ahmed pète des câbles et perd le CD

Les nerfs du colistier ayant lâché, il ne se contrôle plus

Par ARM

  On dit du sieur Djaafar Saïd Ahmed, colistier d’Azali Assoumani à la Grande-Comore, qu’il est «juriste» puisqu’il a fait des études en Droit et est un des magistrats du pays. Pourtant, il ne se contrôle plus, alors qu’il est demandé aux juristes de ne jamais perdre le contrôle d’eux-mêmes. Or, le sieur Djaafar Saïd Ahmed donne raison à tous ceux qui, nombreux, disent qu’Azali Assoumani a de drôle de cocos et de zèbres comme colistiers, de l’Anjouanais Moustadrane Abdou, le casseur de bureaux de vote, au sieur Djaafar Saïd Ahmed, le spécialiste en gaffes et imprudences pour gamin boutonneux et gommeux. Mesdames et Messieurs, savez-vous ce qui s’est passé le samedi 30 avril 2016, jour de délibération par la Cour constitutionnelle? Eh bien, le sieur Djaafar Saïd Ahmed a été vu en train de récupérer un Conseiller à la Cour constitutionnelle farouchement opposé à l’organisation d’une élection partielle à Anjouan quand ledit Conseiller avait décidé de quitter l’institution pour manifester ses désaccords. Trois heures après, quand le Conseiller décida de rentrer enfin à la Cour constitutionnelle, c’est le même Djaafar Saïd Ahmed qui l’y ramena dans sa voiture, au vu et au su du Tout-Moroni. Quel talent et quelle prudence pour un «juriste»! Et, ce n’est pas fini parce que l’enfant d’Itsandra se permit d’appeler des Conseillers à la Cour constitutionnelle pour protester contre l’arrêt relatif à la reprise des élections à Anjouan. C’est du jamais vu dans les annales juridictionnelles mondiales. Voilà l’homme qui veut diriger les Comores aux côtés du duo de la haine formé d’Azali Assoumani et Ahmed Sambi. Les Comoriens et la communauté internationale sauront apprécier. Fort heureusement, ce ne sont pas ces gens qui ont perdu le CD qui vont diriger les Comores de 2016 à 2021.

Par ARM

Le copier-coller tue la blogosphère comorienne. Cela étant, il est demandé amicalement aux administrateurs des sites Internet et blogs de ne pas reproduire sur leurs médias l’intégralité des articles du site www.lemohelien.com – Il s’agit d’une propriété intellectuelle.

© www.lemohelien.com – Lundi 2 mai 2016.

Powered by Comores infos