You are here: Home » Uncategorized » Djaé Ahamada Chanfi, ancien maître-chien à Paris

Djaé Ahamada Chanfi, ancien maître-chien à Paris

Djaé Ahamada Chanfi, ancien maître-chien à Paris

Il n’était pas Professeur de Collèges, mais surveillant

Par ARM

     Maître-chien. Il s’agit d’un agent de sécurité flanqué d’un chien. La mort dans l’âme, nous apprenons aujourd’hui que le fringant et frétillant Djaé Ahamada Chanfi, le «Conseiller diplomatique» à Bête-Salam, était maître-chien à Paris. Portant sa tenue noire anthracite et ses chaussures de sécurité de dimensions monstrueuses, tenant un gros chien en laisse, il surveillait les rues de quartiers sensibles à Paris. Il va sans dire que quand l’un des meilleurs fils des Comores m’a raconté l’histoire, je lui avais dit qu’il s’agissait d’un mensonge haineux envers un garçon complexé et ambitieux. C’est alors que mon interlocuteur abattit ses cartes: il déposa devant moi la carte professionnelle de maître-chien de l’ancien berger ainsi que sa lettre de fin de mission quand l’entreprise NS2, qui l’employait, a fait faillite. Car elle a fait faillite et, du jour au lendemain, le vantard se retrouva au chômage.

Il devient alors assistant d’éducation, autrement dit, surveillant de Collège. Il fait rentrer et fait sortir les élèves, les surveille dans la cour de récréation et à la cantine. Cet individu n’a jamais été Professeur de Collège, et à plus forte raison Professeur d’Université. Quand on l’appelait au téléphone, il était impossible d’échapper aux aboiements du chien dont il était le maître. C’est un menteur pathologique. C’est un vantard.

Il dit partout que son pire ennemi est le détestable Maoulana Charif. Or, il se retrouve avec lui dans la drague des jeunes filles. Il aime draguer quand il est dans sa Toyota Prado, et son langage est resté le même après avoir sauté une gamine dans la banquette arrière de sa voiture: «Je t’aurais pris pour épouse, mais j’en ai déjà deux, et la deuxième est la politique». Pauvre politique!

Naturellement, si Djaé Ahamada Chanfi conteste les faits relatés ici, sa carte professionnelle de maître-chien et son attestation de fin de mission seront publiées sur ce site. Sa réaction est attendue. Il peut parler, éructer, injurier et nier, mais devra assumer ses responsabilités.

Par ARM

Le copier-coller tue la blogosphère comorienne. Cela étant, il est demandé amicalement aux administrateurs des sites Internet et blogs de ne pas reproduire sur leurs médias l’intégralité des articles du site www.lemohelien.com – Il s’agit d’une propriété intellectuelle.

© www.lemohelien.com – Dimanche 16 septembre 2018.

Powered by Comores infos