You are here: Home » Uncategorized » Djaé Ahamada Chanfi sabote la marche du 2-Avril

Djaé Ahamada Chanfi sabote la marche du 2-Avril

Djaé Ahamada Chanfi sabote la marche du 2-Avril

L’ambitieux a mobilisé ses stakhanovistes de Facebook

Par ARM

     Ne citons pas de nom, mais juste des initiales pour comprendre la suite: A.M et D.H. Il s’agit de stakhanovistes de Facebook en mission de diversion sur commande.

Maintenant, parlons des visiteurs diurnes et nocturnes de Bête-Salam, des quémandeurs, des solliciteurs et autres membres du premier cercle du «pouvoiriste» polygame Assoumani Azali Boinaheri dit Bakapihi, «Le Père qui ne prépare jamais à manger». Ils sont très fâchés. Ils donnent l’impression de mâcher du gravier. Ils sont très fâchés parce qu’ils voulaient garder dans un secret relevant de la paranoïa et de la clandestinité la demande de prière du dictateur de Mitsoudjé à Djomani-Mboudé et le déplacement de Bellou Magochi à Paris pour les problèmes de la MAMWÉ. Mais, ce fut tintin parce que votre site vous a livré les deux informations. Ça n’a pas plu à Bête-Salam, et c’est de bonne guerre.

C’est le moment qu’a choisi Djaé Ahamada Chanfi, l’ancien Professeur de Collèges en banlieue parisienne, autoproclamé «Professeur des Universités», pour dégouliner d’une nouvelle obséquiosité encore plus servile et dithyrambique envers son maître à panser et à penser, le «concubinocrate» Assoumani Azali Boinaheri. Il a lancé son facebookeur de service et proche vivant en France pour faire de la diversion afin de lui faire plaire davantage auprès du «ventriote» Assoumani Azali Boinaheri. L’ennemi Maoulana Charif appréciera. La chose fait tellement chaud au cœur qu’elle rappelle l’histoire de l’espion de roman qui entre dans un bordel et qui entend la mère maquerelle lui dire: «Je te présente Mouna. Il faut aller doucement avec elle parce qu’elle est presque vierge». «Presque vierge»? Tu parles…

En effet, Djaé Ahamada Chanfi veut tellement plaire au Saigneur Assoumani Azali Boinaheri qu’il s’est engagé auprès de lui à demander à tous ses proches qui sévissent sur Facebook, en commençant par son facekookeur de service, de tout faire pour appeler au boycott de la manifestation parisienne du lundi 2 avril 2018 contre la dictature de village instaurée par le bambochard Assoumani Azali Boinaheri et son clan. Le motif qu’il demande à ses gens d’invoquer est d’une stupidité d’un poisson qui s’endort à l’approche des pêcheurs: «Il faut s’unir et soutenir le Père de l’Émergence et des Assises dans ses négociations avec la France à propos de Mayotte, en cette période difficile».

Cette diversion, stupidement trouvée et soutenue par quelques facebookeurs de service, commence à agacer certains, et non des moindres. Seuls, les «Cons à essayer» (Ah! pardon: Conseillers) de Bête-Salam, dont l’idiot Mohamed Abdou Mbechezi, jubilent. C’est pathétique, mais que demander de plus à ce brigand et à son alter ego, Saïd Ahmed Saïd Ali, le beau gosse de Ntsoudjini, l’Othello tropical et descendant direct de l’écrivain anglais William Shakespeare, qui a rédigé Othello et Roméo et Juliette sous l’arbre à pain et le cocotier jouxtant la case ancestrale à Ntoudjini?

Par ARM

Le copier-coller tue la blogosphère comorienne. Cela étant, il est demandé amicalement aux administrateurs des sites Internet et blogs de ne pas reproduire sur leurs médias l’intégralité des articles du site www.lemohelien.com – Il s’agit d’une propriété intellectuelle.

© www.lemohelien.com – Jeudi 29 mars 2018.

Powered by Comores infos