You are here: Home » Actualité » Domoniens, vous avez vendu Ahmed Abdallah à Azali!

Domoniens, vous avez vendu Ahmed Abdallah à Azali!

Domoniens, vous avez vendu Ahmed Abdallah à Azali!

Vendu, le corps d’Ahmed Abdallah sera enterré à Mitsoudjé

Par ARM

       «Excellence, honorable Monsieur Ahmed Abdallah, le dirigeant que nous aimons. Depuis hier, nous n’avons pas dormi. Nous étions dans l’attente de l’Unité, et la voilà arrivée. Honorable Monsieur Ahmed Abdallah, vous êtes né Sultan, un Chérif sans le moindre doute. Excellence, votre destinée est bonne, le monde entier parle de vous en bien. Vos ministres nous disent que vous êtes un homme correct. […]. Sa politique est basée sur le Droit». C’est incontestablement l’une des plus chansons comoriennes de tous les temps, en rythme et en paroles. Elle est l’œuvre de l’orchestre Asmine Band de Domoni, la ville natale du Président Ahmed Abdallah Abderemane. Cette chanson a été composée sous l’autonomie interne, quand ce dernier était Président du Conseil de Gouvernement (1972-1975).

Quand Ahmed Abdallah Abderemane revint au pouvoir à l’issue du coup d’État du 13 mai 1978, cette chanson était devenue l’hymne national bis des Comores. Aujourd’hui, les Comoriens découvrent avec horreur, honte et colère que les Domoniens ont enlevé le nom d’Ahmed Abdallah Abderemane de la chanson, et l’ont remplacé par celui du dictateur fou et terroriste Assoumani Azali Boinaheri. Pouah! C’est la deuxième mort d’Ahmed Abdallah Abderemane. Ce que les Domoniens ont fait à ce sujet est dégoutant et criminel. C’est honteux. Cela ne les honore pas. Cela salit Domoni à jamais.

Voici ce qu’a écrit Alain Deschamps, Ambassadeur de France aux Comores de 1983 à 1987, sur Domoni: «Ville royale jusqu’au XVIIIème siècle puis avec Ahmed Abdallah, ville présidentielle […]»: Alain Deschamps: Les Comores d’Ahmed Abdallah. Mercenaires, révolutionnaires et cœlacanthe, Éditions Karthala, Collection «Tropiques», Paris, 2005, p. 28.

Mais, aujourd’hui, Domoni a vendu à Satan son honneur, son prestige et sa dignité. Domoni est en de très mauvaises mains, les mains sales de ceux qui ont vendu l’âme et la mémoire du Président Ahmed Abdallah Abderemane, tué le 26 novembre 1989. Comment peut-on expliquer qu’en pleines revendications comoriennes et anjouanaises sur Anjouan-2021, quand le dictateur fou et terroriste Assoumani Azali Boinaheri assassine les Comoriens, les exile, les persécute et les empêche de vivre, les Domoniens l’accueillent à bras ouverts prétendument pour la célébration du 31ème anniversaire de l’assassinat d’Ahmed Abdallah Abderemane? Comment peut-on comprendre qu’au moment où le dictateur fou et terroriste Assoumani Azali Boinaheri est banni dans toutes les mosquées et places publiques des Comores, Nourdine Midiladji et consorts en font un Roi à Domoni et lui vendent le cercueil, le corps, l’âme et la mémoire d’Ahmed Abdallah Abderemane? Quelle honte! Dégoûtant!

Monsieur Chaher Ben Saïd Massounde, homme d’honneur, issu d’une lignée prestigieuse et glorieuse de Domoni, membre de l’illustre famille d’Ahmed Abdallah Abderemane, dont il a été un ministre prestigieux, intègre et compétent, doit jouer son rôle d’oncle de la famille.

Comment les Domoniens ont-ils fait pour qu’ils accueillent dans leur ville le dictateur par des chansons et des danses joueuses quand ce dernier prétend se rendre chez eux pour célébrer l’anniversaire du plus célèbre des enfants de Domoni? Cette ville a toujours fait l’Histoire, mais cette fois de manière négative. Comment les Domoniens ont-ils pu dire «merci» au tyran sanguinaire qui tue les Comoriens? C’est honteux! Le proverbe comorien nous apprend que «la pauvreté ne rompt pas la Tradition». La perte de dignité chez ceux qui avaient incarné la grandeur est toujours un sujet de honte.

Par ARM

Le copier-coller a définitivement tué la blogosphère comorienne. Cela étant, il est demandé amicalement aux administrateurs des sites Internet et blogs de ne pas reproduire sur leurs médias l’intégralité des articles du site www.lemohelien.com – Il s’agit d’une propriété intellectuelle.

© www.lemohelien.com – Samedi 28 novembre 2020.

Powered by WPeMatico