You are here: Home » ComoresDroit » D’un palais de justice au siège de Comores –Telecom

D’un palais de justice au siège de Comores –Telecom

Le Chef de l’Etat s’est déplacé avec son gouvernement pour inaugurer le siège de la Direction régionale de Société Comorienne des Télécommunications, Comores-télécom à Fomboni dans son île natale de Mohéli. Un bâtiment flambant neuf de deux étages qui surplombe fièrement la place d’indépendance de l’île. Ce bâtiment aurait coûté plus d’un milliard de francs comoriens. Ce bâtiment immense qui dépasse largement les besoins d’une direction régionale change la physionomie du centre-ville de la capitale de l’ile de Mohéli et devient le symbole et le fruit de la tournante mohélienne.

A LIRE AUSSI sur habarizacomores.com: Avons-nous encore des coeurs dans cet archipel ?

Durant des années, la place de l’indépendance était une désolation. Elle était dominée par une vieille bâtisse vétuste, exiguë, insalubre, délabrée datant de la période coloniales et qui faisant office de Palais de justice de Mohéli. Ce bâtiment n’honorait pas l’Etat. Il ne répondait pas aux besoins de la population de l’île, des visiteurs, les justiciables, les auxiliaires de justice et les magistrats qui y travaillent. D’ailleurs deux magistrats mohéliens formés aux frais de l’Etat pendant deux ans à l’Ecole Nationale de la Magistrature de Bordeaux et à l’Ecole Nationale de la Magistrature et des Greffes de Madagascar, grâce à un prêt de la Banque Mondiale, n’ont pas résisté aux conditions de travail de ce palais de justice et ont quitté l’ile.

A LIRE AUSSI sur habarizacomores.com: Tentative de piratage des serveurs du site Habarizacomores.com

Pour passer d’un vieux palais de justice immonde à un bâtiment flambant neuf et moderne de Comores-télécom, tout commença au mois d’avril 2011 lors d’une réunion du comité de pilotage chargé de l’orientation stratégique et de la sélection des projets financés par les fonds de la consolidation de la paix, présidé à l’époque par le Président élu, Ikililou Dhoinine. A la suite de la présentation des activités planifiées par le Projet d’appui au renforcement de l’efficacité de la justice et au respect des droits humains, préparé par Ismael SAADI, Administrateur au programme de l’ UNICEF, le Président élu a émis son véto à la réalisation des travaux de réhabilitation du palais de justice de Fomboni, compte tenu de l’état de délabrement avancé du bâtiment. Ce bâtiment ne peut être rénové avait-il affirmé. 
L’Administrateur au programme de l’UNICEF lui informa que les montants planifiés dans le projet qu’il a élaboré au profit de la justice et des droits de l’homme, soit 10 millions de Fc, ne suffiraient pas à construire un nouveau bâtiment. Il lui a rappelé qu’en 2001, lorsqu’il était Coordinateur National de la Composante Juridique de projet financé par la Banque Mondiale d’Appui au Développement des Petites Entreprises (ADPE), il avait financé quelques travaux de réhabilitation du bâtiment et qu’il était d’accord avec le Président élu que le bâtiment nécessite plus qu’une réhabilitation.
Lors de cette réunion du comité de pilotage, le Président élu a ainsi pris l’engagement de mobiliser des ressources additionnelles pour accompagner la construction d’un nouveau palais de justice de Fomboni moderne. Il entra en négociation avec le Directeur Général de Comores-Télécom qui accepta d’acquérir la vieille bâtisse du palais de justice qui jouxtait le siège régional de sa société dans l’ile, à hauteur de 50 millions de Fc.

A LIRE AUSSI sur habarizacomores.com: Alerte au Spam, phishing, arnaques : Un faux compte facebook et un site « malveillant » visent la diaspora et les personnalités comoriennes

Au mois de mai 2011, les fonds furent débloqués et versés dans le compte du Projet d’appui au renforcement de l’efficacité de la justice et au respect des droits humains. Ce montant a servi avec les fonds de la consolidation de la paix à la construction d’un nouveau palais de justice ami des enfants, moderne, digne de ce nom et qui a été inauguré, le 17 mai 2012, par le Président de l’Union des Comores à la veille du premier anniversaire de son accession à la magistrature suprême.
Ce bâtiment a un poids symbolique qui va bien au-delà de celui du service public qu’il a abrité. Son architecture qui a épousé avec les formes d’une tortue, élaborée par l’architecte DPLG Youssouf Abdallah, était un hommage à la place qu’occupe Mohéli dans la protection et le renouvellement des populations de cette espèce. En outre, ce bâtiment a été conçu, sur les principes qui sont ceux d’une architecture acquise à la cause des droits de l’enfant : la salle d’audience est amie des enfants, c’est-à-dire, elle protège les droits de l’enfant à ne pas être exposé aux regards des adultes et de leurs agresseurs et à disposer d’un environnement confortable facilitant leurs auditions. La construction de ce bâtiment a été réalisée dans une période de 6 mois.

A LIRE AUSSI sur habarizacomores.com: Communiqué: une erreur monumentale du site Comores-infos

A la place de la vieille bâtisse du palais de justice de Fomboni rasée, la Société Comorienne des Télécommunications a érigé un immeuble majestueux qui illumine cette place de l’indépendance de l’île. Le nouveau palais de justice de Fomboni et le nouveau siège régional de Comores-Telecom sont les fruits de la tournante mohelienne. La tournante de l’élection présidentielle devrait être ainsi : elle devrait permettre à l’île à laquelle échoit la tournante de bénéficier de plus d’attention de la part de l’Etat en vue de rattraper son retard notamment en matière d’infrastructure. Par ComoresDroit

Powered by Comores infos