You are here: Home » Actualités » Education : Malgré les rencontres, les deux camps restent sur leurs positions

Education : Malgré les rencontres, les deux camps restent sur leurs positions

Déjà tendues, les négociations entre le gouvernement et l’Intersyndicale ne sont pas prêtes de mener à une sortie de crise. Il faut dire que les propos du chef de l’Etat lors de la pose de la première pierre de la reconstruction de l’hôpital El-Maarouf n’ont pas aidé, d’autant plus que l’Intersyndicale ne jure que par les avancements et autres intégrations.
 
Education : Malgré les rencontres, les deux camps restent sur leurs positions
Aujourd’hui, les négociations se poursuivent avec les gouverneurs des îles. L’Intersyndicale a, en effet, soumis à ces derniers un draft comportant leurs propositions.
 
Si le document est resté secret, les chefs des exécutifs de Mwali et Ngazidja l’ont reçu et étudié en attendant que leur homologue de Ndzuani y jette un œil et fasse ses propositions.
 
Mais au vu de la situation il est légitime de se demander si les trois gouverneurs pourront réellement dénouer la crise sans le gouvernement central qui a déjà annoncé, par la voix du chef de l’Etat, qu’aucun enseignant ne bénéficiera d’avancement.
 
Il y a quelques jours, Hassani Hamadi et l’Intersyndicale étaient parvenu à un accord “avant qu’un coup de fil venu d’en haut ne fasse tout capoter”, nous confie un membre de l’Intersyndicale.
 
Abdallah Mohamed Djalim, secrétaire général du ministère de l’Education nationale, avait cependant indiqué que «le gouvernement est ouvert aux négociations tant que la question des avancements ne sera avancée du moins pour l’instant».
 
Du côté de l’Intersyndicale, le trésorier général déclare attendre la réponse des gouverneurs suite au draft. Si les gouverneurs venaient de valider le document, ce sera alors au gouvernement de l’Union de se prononcer. Mais on n’en est pas encore là.
 
Mardi et mercredi derniers, l’Intersyndicale et les gouverneurs se sont rencontrés à Mrodju. Mais jusqu’à lors, rien n’a filtré de ces rencontres ni du contenu du draft. A l’heure où nous mettions sous presse l’Intersyndicale était toujours en négociation à Mdrodju.
 
Alwatwan

Powered by Comores infos