You are here: Home » Actualités » Election législative : Le chef de l’opposition rejeté tout compromis avec le gouvernement

Election législative : Le chef de l’opposition rejeté tout compromis avec le gouvernement

Election législative : Le chef de l’opposition rejeté tout compromis avec le gouvernement
Convoqué au ministère de l’intérieur pour participer à la réunion qui s’est tenue aujourd’hui 24 octobre, sur l’organisation des élections législatives, M.Mohamed Ali Soilih Alias Mamadou, au décliné l’invitation sous prétexte que sa liberté de circulation est restreinte par la justice comorienne. La suite est plus ahurissante, car aussitôt dit aussitôt fait, parce que le juge d’instruction a signé la levée de l’interdiction, autorisant Mamadou à prendre part à cette réunion. Une fois signifié de son nouveau statut d’homme libre d’aller et venir, Mamadou a  refusé encore de prendre part à cette réunion et cette fois-ci l’intéressé leur a signifié qu’hier le gouvernement lui a refusé son droit de donner suite à mon invitation au sommet Russe-Afrique parce qu’il est assigné à résidence et aujourd’hui vous m’invitez à une réunion, fin de citation. Mais elle est où la logique ? N’y-a-t-il de logique dans ce pays que celle du pouvoir d’AZALI? Cette  fois Azali et ses sbires sont au pied du mur car l’opposition a décidé de ne pas légitimer cette mascarade d’élection législative. Pour aller plus vite,  Azali a le choix entre gagner de l’argent en nommant les députés par décret présidentiel ou par perdre du flouse en organisant cette mascarade.
Mbadakome

Powered by Comores infos