You are here: Home » Nakib Ali Mhoumadi » Élections présidentielles : Pour qui redonner la chance en 2016 ?

Élections présidentielles : Pour qui redonner la chance en 2016 ?

Trois candidats sont possibles d’être président dans les 5 ans à venir, mais il reste à choisir entre : Mamadou, Sambi, et Azali, les 3 estimés de remporter les élections.

Sambi : selon sa popularité, finira t-il à nouveau au pouvoir dans un tour qui ne lui appartient pas ? Mamadou réussira t-il à garder le pouvoir pour les 5 prochains années ? Ou l’ancien Président Azali Assoumani, fera-t-il son retour à Beit Salaam ?

De prime à bord, Sambi : selon sa popularité, finira t-il à nouveau au pouvoir dans un tour qui ne lui appartient pas ?


C’est ne pas possible. Vu que la majorité des politiques comoriens s’oppose à sa candidature pour la paix et la sécurité nationale. Si on jette un coup d’œil, on remarque que les Comores malgré tous ses problèmes financiers, ce qu’ils ont réussit à garder pendant ces 15 dernières années, c’est la Paix et la Stabilité nationale. Et qu’il faut faire en sorte que chaque île de l’Union des Comores préside le pays. Seule solution pour préserver l’unité et sauvegarder l’intégrité territoriale. L’Union Africaine responsable de la stabilité du continent croit la même chose que la majorité des comoriens. De ce point de vue, Sambi n’a aucune chance de faire valider sa candidature.

Ensuite, Mamadou réussira t-il à garder le pouvoir pour les 5 prochains années ?

Cela s’avère difficile à expliquer, nous savons très bien que le vice président Mohamed Ali Soilih, Chargé des affaires financiers du pays, ne parvient pas à assurer les besoin immédiat des Comoriens : Pas d’électricité, pas d’eau, les fonctionnaires accumulent toujours des arriérés de salaires, des routes détruites, mauvaise gouvernance et tant de secteurs non moins importants en mal tels que l’éducation, la santé, l’agriculture etc. En plus de cela, Mamadou est impopulaire à Ndzouani, vu que son régime a trahi Sambi. Toutefois, il essaie de réunir tous les politiques du pays à ses mains, pour dire demain, qu’il est voté loyalement.

Enfin, l’ancien Président Azali Assoumani, fera-t-il son retour à Beit Salaam ? 



La technicité, la créativité et la démocratie qu’il a fait preuve durant son mandat, lui donne la chance de retourner à nouveau au pouvoir.

Les handicaps laissaient par le régime en place, pourraient être bénéfique pour Azali. Malgré la scission avec le Radhi, malgré l’arrogance reprochée à son parti et un bilan mitigé à la fin de son mandat, le Colonel semble blanchi et prend de la poile de bête. Par le concours des circonstances, opportunité de redevenir Président de l’Union des Comores par défaut. Et cela pour plusieurs raisons. Il peut vanter ses réalisations phares faites quand il était au pouvoir (1997-2006) à savoir l’installation du téléphone mobile aux Comores (Comores-Télécom), l’introduction de téléphonie fixe et le branchement au réseau électrique de la société Ma-mwe dans les régions les plus éloignées, l’ouverture de l’université, la création de la SNPSF, de l’AEMPSI, l’ouverture de la télévision nationale, la multiplication des institutions financière, etc. C’est peut être un très bon bilan pour lui, pour reconquérir les électeurs comoriens. Autre avantage pour l’ancien Président Azali est le fait qu’il a de très bons hauts cadres à Anjouan et à Mohéli pour enregistrer un score honorable. Il a aussi un carnet d’adresse bien rempli surtout sur l’échelle internationale et des moyens financiers conséquent. Cela est indispensable pour tout candidat qui veut gagner une élection. Une chose est sûre, l’échec de Mamadou ouvrira la porte de la réussite à Azali.

Nakib Ali Mhoumadi, étudiant en AES à l’UDC, propriétaire du CYBER NAKID Moroni Bacha.


© « Copyright » – www.habarizacomores.com – Le journal de la diaspora comorienne en France et dans le monde :Information et actualité en temps réel

Powered by Comores infos