You are here: Home » Actualités » Électricité à Ndzuani : installation et révision de générateurs à Ntrenani

Électricité à Ndzuani : installation et révision de générateurs à Ntrenani

Les travaux d’installation des nouveaux groupes pourraient durer quinze à vingt jours, pendant que depuis plus d’une semaine les techniciens d’Henry Fraise en seraient encore à l’œuvre pour la remise en état de l’un des trois vieux générateurs de Ntrenani. La date du 16 avril, initialement annoncée pour l’inauguration des nouveaux générateurs, pourrait être dépassée.

Électricité à Ndzuani : installation et révision de générateurs à Ntrenani

Les accessoires des nouveaux générateurs  destinés à l’île de Ndzuani, et qui faisaient défaut jusqu’ici pour permettre leur branchement au réseau, sont finalement arrivés dans l’île vendredi dernier à bord d’un bateau. Les techniciens du groupe Caterpillar, à qui incombe l’installation des nouveaux engins, sont, eux, arrivés sur place la veille, et accueillis en grande pompe à  l’aéroport de Wani par des autorités publiques. 
 
Ils côtoient d’autres techniciens à Ntrenani, ceux de la société Henry Fraise, présents ici depuis plusieurs jours déjà pour la révision des anciens générateurs de la centrale, comme l’a affirmé Saindou Malide, directeur général d’Électricité d’Anjouan (Eda). «A partir de demain – samedi [le lendemain de l’arrivée des accessoires, Ndlr]- il y aura deux opérations à la centrale de Ntrenani : la révision des anciens générateurs et l’installation des nouveaux. 
 
La révision est confiée aux techniciens de la société Henry Fraise», a-t-il indiqué, lors de la réception des engins au port de Mutsamudu. Le gouverneur Abdou Salami, présent à cette réception, a lancé une pique «aux sceptiques». «Au delà de ce que je dis, il n’y a pas meilleur témoignage de l’aboutissement de ce projet que ce que nous voyons tous ici. 
 
Il y en a qui disaient qu’ils – les accessoires, peut-être – n’arriveraient jamais. Eh bien les voila», a déclaré le chef de l’exécutif insulaire. L’installation des nouveaux groupes pourrait, selon certaines sources, prendre quinze à vingt jours, et donc leur inauguration pourrait intervenir bien après la date du 16 avril, qui avait été initialement annoncée.
 
S’agissant de la révision, depuis plus d’une semaine les techniciens d’Henry Fraise en seraient encore à la remise en état de l’un des trois générateurs concernés (le troisième serait toutefois tellement usagé qu’il pourrait être finalement ignoré).  
 
Entre cinq et sept mégas
 
A en croire un technicien d’Eda, qui a souhaité garder l’anonymat, «à vrai dire, ce sont les puissances combinées des anciens générateurs en cours de révision et des nouveaux qui suffiront à fournir de l’électricité à l’île, et non pas celle des nouveaux groupes seulement». Il estime que «en évitant de les surcharger,  les nouveaux engins pourront donner aisément trois mégawatheures, et combinés aux autres l’on pourra arriver aux six mégawatheures nécessaires pour l’approvisionnement régulier de nos abonnés». Le vice-président en charge de l’Energie, Djaffar Ahmed Saïd, avait, lors d’un point de presse à Ndzuani, pourtant indiqué que les deux machines pouvaient fournir entre cinq et sept mégas. 
Sardou Moussa
Alwatwan

Powered by Comores infos